Des cinq Belges en lice ce jeudi, à Antalya, seul Jorre Verstraeten (-60 kg) est encore en course dans ce Grand Chelem après avoir battu le Tunisien Mtiri (27 ans/n.c.) par ippon au deuxième tour. Opposé ensuite à l’Azéri Huseynov (22 ans/n°33), le Louvaniste est venu à bout de cet adversaire très fougueux, mais il dut patienter jusqu’à la prolongation (2’20) pour voir l’arbitre infliger une troisième pénalité à celui-ci.

En route vers les quarts de finale face au Brésilien... Takabatake !

En -66 kg, Kenneth Van Gansbeke a aisément franchi le cap du premier tour, écartant le modeste Maltais Saywell (27 ans/n°330 !). Mais la situation du Flandrien s’est ensuite particulièrement gâtée. Il est vrai que Kenneth affrontait l’Azéri Safarov (29 ans/n°21), champion d’Europe en novembre, à Prague, lequel s’était pourtant incliné d’emblée à Doha (Masters), à Tel Aviv et à Tachkent (Grand Chelem) ! Mais celui-ci s’est repris au plus mauvais moment pour notre compatriote, battu par un double waza-ari en fin de combat.

En -48 kg, Anne-Sophie Jura a arraché la victoire au premier tour, face à la Marocaine Chakir (22 ans/n°30). Menée de deux pénalités, la Hennuyère a intelligemment profité de la perte d’appuis de son adversaire pour la plaquer au sol à quelques secondes de la fin du combat. Au tour suivant, Anne-So retrouvait la Turque Sahin (29 ans/n°102) qui l’avait battue la semaine dernière, à Tbilissi. Et, malheureusement, le scénario s’est répété. Notre compatriote s’est inclinée en prolongation, sur une troisième pénalité pour passivité.

Toujours en -48 kg, Elle Salens n’a pas démérité face à la Tunisienne Harbaoui, mais a fini par s’incliner après 1’57 de prolongation. Dommage, mais à revoir, bien entendu…

En -52 kg, Amber Ryheul s’est aisément débarrassée de sa première adversaire, la représentante de Hong-Kong Tsui (25 ans/n°94) pour avoir le droit de défier l’Israélienne Cohen (29 ans/n°11). Au terme d’un combat courageux, la jeune Belge a mené de deux pénalités avant de se laisser remonter et de perdre en prolongation (0’16) sur… trois pénalités ! Nul doute que Amber en tirera de précieux enseignements.