C’est, enfin, officiellement reparti ! Avec toutes les précautions d’usage en raison de la crise sanitaire qui continue à pourrir le calendrier des judokas, deux compétitions sont quand même organisées ce week-end.

À Brest, ont lieu les Championnats de France par équipes avec la présence exceptionnelle de Teddy Riner au milieu de 600 judokas, représentant 70 clubs de Division 1 et… quelques spectateurs, dont le nombre a varié jusqu’à ces derniers jours. Le protocole mis en place prévoit une compétition sur trois tatamis, désinfectés entre chaque tour, une rencontre étant clôturées après trois combats gagnés. De même, une tribune est strictement réservée aux judokas, avec un zonage des équipes dès la salle d’échauffement.

La compétition se déroule sur deux jours avec les rencontres masculines, le samedi, et féminines, le dimanche. Sur le plan sportif, avec l’arrivée de Teddy Riner, on s’attendait à ce que la section Judo du PSG se montre aussi ambitieuse que la section Football avec Neymar et Mbappé, entre autres. De fait, après avoir décroché le titre, l’an dernier, en D2 (sans le multiple champion…), l’équipe parisienne vise désormais le sacre national en D1.

Sevré de compétitions (comme tous les judokas…) depuis sa défaite-surprise face au Japonais Kageura, en février, à Paris, Teddy a annoncé sa participation à ces Championnats de France par équipes. Un objectif que les dirigeants parisiens ont soigneusement préparé avec trois récents transferts, un masculin et deux féminins, dont la double championne du monde, Marie-Eve Gahié (-70 kg).

Avec 27 membres (18 hommes, 9 femmes), la section Judo du PSG, qui a existé entre 1992 et 2002, a été relancée il y a deux ans dans le but de donner au club une renommée « omnisports » avec, également, une section Handball, emmenée par un certain Nikola Karabatic et trustant, déjà, les titres nationaux.

En Croatie aussi...

À Dubrovnik, une centaine de judokas, provenant de sept nations, disputent une European Cup (quatrième catégorie dans la hiérarchie des compétitions internationales après le Grand Chelem, le Grand Prix et l’European Open). Ils sont, pour la moitié, croates. Mais il y a aussi des voisins de la Croatie ainsi que quatre représentants du… Congo. Pas de Belges, donc ! Ceux-ci se préparent pour les échéances plus importantes, à venir, dans la perspective de la qualification aux Jeux de Tokyo. Jusqu’ici maintenus, le Grand Chelem de Budapest et le Grand Prix de Zagreb sont programmés du 23 au 25 octobre et la semaine suivante.

La Croatie est une destination particulièrement privilégiée par la Fédération internationale qui a confié à la ville de Porec l’organisation des Championnats d’Europe -20 et -23 ans, début novembre. Avant l’Euro seniors, prévu du 19 au 21, à Prague. Si tout va bien, évidemment…