Avec l’arrivée de Teddy Riner, on s’attendait logiquement à ce que la "section Judo" du PSG se montre aussi ambitieuse que la "section Football" avec Neymar et Mbappé, entre autres. De fait, après avoir décroché le titre, l’an dernier, en D2 (sans le multiple champion…), l’équipe parisienne vise désormais le sacre national en D1. Et ce sera pour le week-end des 3 et 4 octobre, à Brest, avec Riner !

Sevré de compétitions (comme tous les judokas…) depuis sa défaite-surprise, en février, à Paris, Teddy a annoncé sa participation aux Championnats de France par équipes. Un objectif que les dirigeants parisiens ont soigneusement préparé avec trois récents transferts, un masculin et deux féminins, dont la double championne du monde, Marie-Eve Gahié (-70 kg).

Avec 27 membres (18 hommes, 9 femmes), la "section Judo" du PSG, qui a existé entre 1992 et 2002, a été relancée il y a deux ans dans le but de donner au club une renommée "omnisports" avec, également, une "section Handball", emmenée par un certain Nikola Karabatic et trustant, déjà, les titres nationaux.

En attendant, Teddy Riner prépare activement sa rentrée sur les tatamis dans les cols. On l’a vu, cette semaine, à… vélo gravir le col de l'Espigoulier, dans les Bouches-du-Rhône. Une ascension de 14 km, à 3,78 % de moyenne, pour une altitude de 723 m. Autant l’avouer, avec son gabarit (plus de 2 m et près de 150 kg !), le double champion olympique semblait à la peine, mais il y est bel et bien parvenu, épatant les quelques cyclo-sportifs tout heureux de pouvoir rouler en sa compagnie.

Ce n’est, du reste, pas une première pour lui. Teddy adore le vélo pour soigner l’aspect cardio de sa condition physique. De là à le voir rivaliser avec les coureurs du Tour de France, il y a quand même un pas de… géant.