Toma Nikiforov a grappillé quelques points et est remonté de trois places au ranking olympique après le Grand Chelem de Tel Aviv, où le Bruxellois a, hélas, été éliminé au troisième tour par l'Azéri Kotsoiev, n°10.

S'il veut se qualifier pour les Jeux de Tokyo, Toma doit absolument figurer dans le Top 18 (un judoka par pays).

Pour le moment, le dernier qualifié direct en -100 kg est le Letton Borodavko (25e) alors que l'Estonien Minaskin et le Suédois Dvarby disposent, eux, des places de quota européennes aux 26e et 27e rangs. La période de qualification prendra fin le 28 juin, après encore quatre Grands Chelems, l'Euro et le Mondial.

Arrivé au pied du podium à Tel Aviv, Matthias Casse conserve quand même son rang de n°1 en -81 kg, catégorie où Sami Chouchi a progressé de deux places (22e), mais ne peut espérer disputer les Jeux puisque seul le mieux classé de chaque nation peut donc y prendre part.

En -60 kg, Jorre Verstraeten est toujours 18e et donc actuellement en excellente position puisque la dernière place qualificative dans cette catégorie particulièrement relevée est la 29e.

En -66 kg, Kenneth Van Gansbeke pointe au 43e rang (+1), le dernier billet olympique appartenant au 33e.

Côté féminin, en -52 kg, Charline Van Snick est solidement accrochée à la 6e place, importante en vue du tirage au sort aux JO, alors qu'Amber Ryheul est 41e.

En -48 kg, Anne-Sophie Jura est toujours 43e et Ellen Salens, 56e. La qualification se situe à la 28e place.

En -70 kg, Gabriella Willems occupe toujours le 26e rang, soit à une place de la qualification directe, bien que la Liégeoise puisse revendiquer actuellement la place de quota européenne. Roxane Taeymans est 35e.

Pas de changement, en -78 kg, pour Sophie Berger, éliminée à Tel Aviv par la Française Posvite, n°3. La Liégeoise est en 41e position alors que la 28e place est la dernière qualificative.