Judo

Six mois après son opération au genou, notre champion d'Europe -100 kg s'est offert une dernière séance d'entraînement titanesque, ce mercredi soir, à Schaerbeek. Rendez-vous, dimanche, à Düsseldorf...

À gauche, Toma Nikiforov, 104 kg... À droite, Yves Ndao, 130 kg ! Il y avait du lourd sur le tatami, ce mercredi soir, à l'entraînement national, dernière séance pour notre champion d'Europe -100 kg avant son retour à la compétition, dimanche, à Düsseldorf.

Sous les yeux de Damiano Martinuzzi, désormais son entraîneur personnel, Toma ne s'est pas ménagé face au colosse de La Chenaie, vice-champion de Belgique juniors +100 kg, à 17 ans. Et Yves, non plus, n'a rien lâché face au Schaerbeekois, enchaînant les simulations de combat à un rythme effréné. Tel est le prix, celui de la sueur, pour arriver au plus haut niveau et les deux judokas, avec leurs objectifs, le savent.

Arrivé parmi les premiers dans le vestiaire, bien avant 19h, Toma fut l'un des derniers à monter sur le tatami, après s'être minutieusement protégé son genou opéré il y a six mois. Ajustant son judogi et serrant sa ceinture noire, il a rejoint ses partenaires d'entraînement (francophones et néerlandophones...) pour l'échauffement avant de participer avec son sourire légendaire à quelques jeux imaginés par Cédric Taymans.

Puis, il monta en puissance avec, déjà, comme partenaire particulier, Yves, alignant les longueurs dans cette salle du Crossing qu'il connaît par coeur, tout en répétant des techniques. Au travail au sol avec... Jente Verstraeten (44 kg !), succéda, alors, le travail debout avec Yves Ndao. "Bon sang, un Yves égale trois Jente !" lança-t-il à Damiano Martinuzzi qui surveillait cette dernière séance.

"L'essentiel du travail est derrière lui. Il est prêt ! Il doit encore perdre trois ou quatre kilos, mais rien d'anormal. Toma s'y est pris à temps parce qu'il était quand même monté à 112 kg. Maintenant, place à la récupération. Nous prenons la route samedi et il combat dimanche. Nous avons entendu dire qu'il y avait plus soixante inscrits en -100 kg ! Aucun doute : ce rendez-vous de Düsseldorf sera particulièrement relevé."

Toma sera rapidement fixé sur son potentiel actuel. Mais, pas de panique, il y a beaucoup d'autres dates et lieux à son agenda pour revenir au plus haut niveau, celui qu'il a connu fin avril, à Tel Aviv, quand il a été sacré champion d'Europe !