Et de trois pour Luca Costa ! Engagé ce week-end, à Rabat, le Liégeois de 25 ans y a décroché sa troisième médaille de bronze, en +84 kg, sur la scène internationale après l’Égypte, en septembre, et le Portugal, en avril. Encore une satisfaction donc, même si Luca est quand même sorti du tatami avec un légitime goût de trop peu à l’issue de sa demi-finale face au solide Espagnol Seck (23 ans/n°9).

Le sociétaire du KC Wallonie, cher à son père Marco, s’est incliné face à cet adversaire, récent médaillé de bronze aux Émirats et d’or au Portugal, parce que celui-ci a marqué le premier. De 0-1, le score est passé à 2-1 pour Luca, mais Seck est parvenu à rétablir l’égalité à 2-2, score final, avec avantage.

Auparavant, Luca Costa était sorti de sa poule avec deux victoires et une défaite... Victorieux de l’Israélien Abu (5-3), notre compatriote s’est incliné face au représentant de l’Arabie saoudite Hamedi (0-3). Mais vint ensuite son combat-référence… Opposé à l’Égyptien Mahmoud (21 ans/n°4 !), vice-champion d’Afrique et habitué des podiums internationaux, Luca s’est imposé sur le score de 4-3.

Paradoxe du nouveau format de compétition : Mahmoud était, lui, en finale…

Youness Oualad au pied du podium…

En -67 kg, Youness Oualad n’a pas été récompensé de ses efforts. Loin de là ! Après être sorti de sa poule sur une victoire (6-2) face au Tchèque Kocandrle et une défaite (0-1) contre le Grec Xenos, le Molenbeekois de 20 ans était opposé en quart de finale à l’Égyptien Lotfy (19 ans/n°13) et dut s’incliner sur le score de 1-3.

Mais, dans la foulée, ce fameux Égyptien se qualifiait pour la finale (face au Grec !), ce qui permettait à Youness de disputer le combat pour la médaille de bronze.

Face à lui, l’expérimenté Hongrois Tadissi (30 ans/n°3), vice-champion du monde en 2016 comptant déjà… 14 médailles internationales à son palmarès. Autant dire que la tâche était immense. Mais Youness Oualad ne se laissa pas impressionner, harcelant son adversaire pour mener 5-0 après une trentaine de secondes ! Le Hongrois reprit ses esprits et revint à 5-3, mais Youness répliqua à 6-3. Le face-à-face était très spectaculaire, mais tourna mal pour notre compatriote : 6-4, 6-5, 6-6 à la fin du temps réglementaire.

La médaille de bronze devait être attribuée à la décision des juges et ceux-ci préférèrent Tadissi, ce qui constitua une énorme déception pour Youness Oualad, vu son niveau…