Après leurs excellents parcours, vendredi, qui les avaient menés jusqu’en demi-finales, Quentin Mahauden et Youness Oualad n’ont malheureusement pas réussi à décrocher la médaille de bronze ce dimanche, à Moscou, théâtre de la manche de Premier League, dernier rendez-vous avant le Mondial à Dubaï.

Mais les deux jeunes Belges sont loin d’avoir démérité !

En -75 kg, Quentin Mahauden (20 ans/n°36) s’est incliné sur le score de 4-8 face au Hongrois Harspataki (25 ans/n°11), médaillé de… bronze aux Jeux de Tokyo ! Vendredi, le Brabançon avait éliminé le Luxembourgeois Neves (3-0), l’Italien Pietromarchi (2-0) et l’Azéri Aghayev (5-1) pour atteindre la demi-finale, où il était opposé à l’Égyptien Abdelaziz (22 ans/n°8), médaillé de bronze à deux reprises (2020, à Dubaï et 2021, à Lisbonne) en Premier League. Face à ce karatéka, roublard mais dangereux, Quentin a marqué le premier, sur un coup de pied à la tête lui rapportant trois points. Mais l’Égyptien a immédiatement réagi, renversant la situation en sa faveur pour l’emporter sur le score de 3-6 et renvoyant notre compatriote en finale pour le bronze.

En -67 kg, Youness Oualad (19 ans/n°33) a, lui, été battu (1-5) par la véritable surprise de ce tournoi, le Russe Mikhailichenko, n°153 mondial ! Vendredi, le Bruxellois s’était montré à son avantage lors de combats très disputés. Exempté du premier tour, Youness avait écarté l’Italien Pacino (4-3), le Russe Taldykin (3-2) et le Kazakh Amirali (5-4) pour se retrouver en demi-finale, face à l’Égyptien Elsawy (26 ans/n°2 !), multiple médaillé sur la scène internationale (bronze en 2020, à Salzbourg et Lisbonne, or en 2021, à Istanbul). Face à celui qui n’est devancé que par le Français Steven Da Costa, champion olympique, au ranking de la catégorie, Youness Oualad n’a pas démérité, mais s’est incliné (3-7), se retrouvant lui aussi en finale pour le bronze.