La Coupe de Belgique a tenu toutes ses promesses.

Bonne réplique en ouverture de Sirault contre Kerksken. Une outre à 40 à 2 de Verset et deux outres de Raguet permettaient même aux Montois de mener 2-3. La réplique fusait mais une interruption pour cause d’orage à 5-3 permettait à Sirault de s’accrocher. Monnier veillait toutefois au grain.

La deuxième rencontre, entre Thieulain et Wieze, a été expéditive. Différence de niveau à la frappe. Seul fait saillant : un choc fortuit entre Becq et Dumoulin, touché à l’arcade.

La joute finale démarrait sous les meilleurs auspices, au vif plaisir d’un nombreux public (800). Metayer gagnait la chasse à 40 à 2 dans le jeu d’ouverture. Le joueur gaspillait cependant un jeu de 40-30 en loupant deux livrées. L’indécision se prolongeait à 2-2 : Dochier prenait son jeu, Delbecq signait deux outres. C’était ensuite au tour de Becq de s’illustrer, en mal (deux mauvaises) puis en bien (outre à 40-40) : 3-3.

Le duel commençait à prendre tournure lorsque Metayer pliait au rechas à 40 partout et Delbecq ratait son passage au tamis : deux larges et une outre de Sauvage (3-5). Le dernier nommé sentait l’odeur du sang et se déchaînait à la frappe. À 3-6, tout semblait dit, d’autant que Brassart chassait deux outres pour amener 0-30 dans le 9e jeu.

Les Alostois relâchaient la pression trop vite et Thieulain en profitait. Metayer et Delbecq (une outre chacun) ne laissaient pas passer l’occasion de relancer le suspense : 5-6. Malheureusement, les Hennuyers n’allèrent pas plus loin. À 30-40, une frappe de Metayer juste au-dessus des cordes et condamnée, après une hésitation qui provoqua l’ire de certains dans le public.

En attendant, Kerksken remporte sa onzième Coupe.