Sur le papier, un combat entre Ryad Merhy (29 victoires, 1 défaite) et Kevin Lerena (25 victoires, 1 défaite), respectivement champion WBA Interim et champion IBO des lourds-légers à 27 et 28 ans, avait de quoi séduire les amateurs de boxe.

Les managers du Belge et du Sud-Africain ont été en négociations pour faire boxer les deux hommes le 12 décembre prochain au Country Hall de Liège. Las ! Les discussions n’ont pas abouti et, pour Kevin Lerena, que nous avons interrogé lors d’un live Instagram ce mercredi, le problème était avant tout d’ordre financier.

« Bien sûr, ces dernières semaines, j’ai envisagé un combat éventuel face à Merhy », affirme-t-il. « Mais je ne suis pas prêt à me déplacer à n’importe quel prix et la proposition n’était tout simplement pas à la hauteur de mes attentes. Je n’allais pas boxer en Belgique pour des cacahuètes. »

S'il estime que ses conditions financières n’ont pas été rencontrées, le Sud-Africain a également expliqué qu’il allait peut-être disputer son prochain combat, en décembre, dans la catégorie des lourds, ayant des difficultés à faire le poids actuellement.

« Nous avons fait une proposition à un Européen invaincu, un bon boxeur, nous attendons sa réponse », reprend-il. « Mais même si je fais un combat en lourds, ce n’est pas encore un passage définitif dans la catégorie supérieure. En mars 2021, j’espère unifier des titres mondiaux en lourds-légers. Là aussi, cela se discute. D'ici là, j'espère que le contexte sanitaire facilitera les déplacements des uns et des autres car, pour l'instant, c'est vraiment compliqué.»

Enfin, Kevin Lerena s’est indigné du fait que le Kazakh Beibut Shumenov, sous contrat avec le promoteur Don King, détient toujours la ceinture de champion régulier de la WBA, l’une des quatre (!) ceintures décernées par la plus ancienne fédération mondiale en lourds-légers. « Shumenov est un c… ! » lance-t-il. « Il a peur et se cache en permanence. Ce gars a disputé un combat en quatre ans et il est toujours en place. C’est inimaginable. La WBA doit vraiment mettre de l'ordre là-dedans.»

Sur ce point-là, au moins, Kevin Lerena et Ryad Merhy sont d'accord !