Représentée par ses jeunes Belgium Hammers, la Belgique s’est classée huitième nation européenne en relais mixte ce dimanche, à Kitzbühel. Mais Hanne De Vet, Noah Servais, Jolien Vermeylen et, surtout, Erwin Vanderplancke auraient sans doute mérité beaucoup mieux si notre dernier relayeur n’avait été victime d’un accrochage, à vélo, avec l’Espagnol Mantecon dans le virage précédant la deuxième transition.

"J’étais en tête du groupe de poursuite, derrière le trio de tête composé de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et de la Russie, quand cet Espagnol s’est pris pour un pilote de MotoGP. Il est arrivé beaucoup trop vite dans ce fameux virage, a glissé et est tombé juste devant moi ! Nos vélos se sont accrochés. Le temps de récupérer le mien et j’entrais dans la zone de transition en cinquième position. Au lieu de la première…"

Avec l’adrénaline, Erwin a tenté le tout pour le tout en se livrant à fond dès le début de la course à pied mais, sur une distance de 1,5 km, il n’a malheureusement pu accomplir un miracle en remontant quelques places.

"Mes adversaires étaient là, à quelques mètres devant moi, mais je ne suis pas parvenu à les combler. Sans cet incident, je pense vraiment que nous aurions pu finir dans le top 5."

La Grande-Bretagne s’est offert le titre, devant l’Allemagne et la Russie. Ces trois pays ont animé l’épreuve, disputée sur courtes distances (250 m de natation, 6 km à vélo et 1,5 km à pied), de bout en bout en alignant leurs meilleurs éléments, la France (finalement quatrième) ayant opté pour la jeunesse.

Après les titres individuels du Suisse Studer et de l’Allemande Lindemann, les grandes nations ont donc mis la main sur les médailles collectives. Et les Belges ? Lancée par Hanne De Vet, l’équipe pointait en 10e position au terme du premier relais. 10e Européen de l’épreuve individuelle, Noah Servais est parvenu à maintenir notre pays à la 10e place, juste sous la minute par rapport aux leaders.

Une situation qu’améliora Jolien Vermeylen en se replaçant en 5e position après une superbe natation. Jolien poursuivit à vélo (4e) pour céder le relais au 6e rang à Erwin Vanderplancke. Très à l’aise en natation ("Je me suis mis dans les pieds de l’excellent nageur qu’est l’Italien Crociani"), le Liégeois a tout géré, sauf le bolide espagnol qui lui a coupé la route. Erwin coupa la ligne au 8e rang, à 1.13 de l’or et à 0.23 du bronze.