BRUXELLES Malgré son bulletin catastrophique (7 sur 21), René Vandereycken est plus proche d'une prolongation de son contrat qu'on ne le penserait. Plusieurs personnes importantes au sein de la Fédération veulent le garder comme coach lors de la campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2010. Parmi elles : François De Keersmaecker, le président, et Jean-Marie Philips, le nouveau CEO de l'Union belge. "Je ne vois pas de raisons de chercher un nouvel entraîneur, estime De Keersmaecker. Au sein de la Fédération, je n'ai pas entendu de dissonances. On peut se qualifier pour le Mondial 2010 avec cet entraîneur et ces joueurs."

Après le match contre le Portugal, il déclarait : "J'ai peu de reproches à faire à Vandereycken. Et j'ai le même sentiment en parlant avec des soi-disant connaisseurs. Où s'est-il trompé ? Je ne vois pas de grossières erreurs. Que du contraire : je remarque une amélioration de match en match. Tout le monde voit qu'on est sur la bonne voie. La décision revient à la commission technique et au comité exécutif mais, moi, je ne m'y opposerai pas. À l'époque, c'est Michel Preud'homme qui a opté pour René. Tout le monde était d'accord. Je ne vois pas pourquoi il faudrait changer de discours aujour- d'hui. D'ailleurs, les mauvais résultats sont la conséquence de l'Euro 2000, que la Belgique a pu organiser. Les dirigeants de cette époque-là avaient tout misé sur ce tournoi et n'avaient plus pensé à la formation des jeunes. Ces dernières années, on a changé notre fusil d'épaule. Les résultats des jeunes en sont l'illustration. L'équipe A va bientôt en récolter les fruits."

Vandereycken, quant à lui, ne souhaite pas évoquer le sujet de son renouvellement de contrat. "Je ne me casse pas la tête à ce propos , formule-t-il. Je continue mon travail." Et les joueurs, eux non plus, ne veulent pas s'exprimer. "Il y a d'autres gens que nous qui doivent prendre des décisions ", résume Timmy Simons, le capitaine et donc porte-parole des Diables. "Non, nous n'insisterons pas pour qu'une décision soit prise après la Finlande. Si l'Union belge tranche en juillet, cela suffit. Du moment qu'il y ait de la clarté avant le début de la saison prochaine..."



© La Dernière Heure 2007