Spa. La Fraineuse. Avec son parc arboré et son château, le cadre est magnifique. Jouxtant la piste d’athlétisme avec le terrain de football au milieu, le hall sportif est somptueux avec son tout nouveau bâtiment d’accueil. Son architecture lui a d’ailleurs valu un prix. Mais, surtout, cette infrastructure fonctionnelle est à la pointe de la modernité. Ce n’est donc pas un hasard si de nombreux sportifs de haut niveau (ou non) l’ont fréquentée lors de stages pour un week-end ou une semaine.

À la tête de ce Centre Adeps, Nadine Michaux est intarissable pour en vanter les mérites. À juste titre. À l’exception de la gymnastique, pour laquelle il faut un matériel spécialisé, on peut pratiquer tous les sports, de l’athlétisme au… biathlon, en passant par la natation et les sports d’équipe. Un centre hyper polyvalent pour un public hyper éclectique.

"Quand je suis arrivée en 2009, après avoir été responsable des trois centres bruxellois, Spa accueillait essentiellement pendant les vacances scolaires des sportifs de moyen et haut niveau, au travers des fédérations ou des clubs affiliés…" explique la directrice. "Mais, rapidement, avec la conjoncture économique, je me suis rendu compte que nous devions nous ouvrir à un public plus large. Sous peine de rencontrer un souci de clientèle, de rentabilité. Aujourd’hui, nous avons en moyenne 100 stagiaires, de tout niveau, sur le site toute l’année. Et ce, que ce soit à titre individuel ou via les écoles, une clientèle plus stable que la sportive, étant entendu qu’il faut veiller à un bon équilibre entre elles."

Avec un plan d’investissement de 10 millions d’euros, La Fraineuse s’est dotée d’infrastructures à la fois de sport et d’hébergement (plus de 200 lits), à la hauteur. La Résidence Olympic répond aux besoins des sportifs de haut niveau, là où le bâtiment collectif et les chalets à proximité permettent de loger des groupes et des écoles.

"Nous accueillons des enfants dès l’âge de 3 ans, pour de la psychomotricité, jusqu’à 18 ans, pour des stages. Nous avons aussi ouvert à l’externat pour les jeunes de la région potentiellement intéressés !"

Pour ce qui est du sport de haut niveau, nombreux sont les clubs et les fédérations à être venus en stage depuis… les Diables rouges de Robert Waseige en 2000 !

"Nous avons hébergé les équipes de football des U15 aux U18 d’Anderlecht et de Charleroi, la fédération francophone de judo. Quant à celle d’aïkido, elle organise chaque année, en août, un stage international. De même, David Goffin est venu en mise au vert, Armand Marchant profite de notre salle de mise en condition physique pour ses entraînements. Nous avons une clientèle éclectique."

Et La Fraineuse peut être le théâtre de compétition…

"Oui ! En collaboration avec le CAP2sport, nous avons organisé un tournoi de handi-handball, conformément à notre volonté de devenir un centre de référence en la matière. Un autre projet me tient à cœur, celui du biathlon, sport pouvant se pratiquer en été comme en hiver."

Le Centre Adeps loue sa piste au club d’athlétisme local et héberge également le club de basket-ball de Theux, privé de salle en raison des inondations dans la région. Un geste appréciable, bien à l’image de l’accueil réservé à tous les passionnés de sport.

Dany Leclerre : "800 m² de tatami pour 300 pratiquants de l’aïkido !"

Délégué technique de l’Association francophone d’aïkido, Dany Leclerre organise chaque année un stage au centre de La Fraineuse, dont il vante la qualité des infrastructures et la gentillesse du personnel.

"Nous venons à Spa depuis 2010, la semaine du 15 août, avec 300 pratiquants en provenance des quatre coins du monde, dont le Japon. L’Adeps met à notre disposition sa salle et 800 m² de tatami ! Pour ce qui est de l’hébergement, beaucoup logent sur place. D’autres préfèrent louer un gîte dans la région. L’aïkido n’est pas un sport de compétition, selon le vœu de son fondateur. À Spa, nous évoluons dans d’excellentes conditions."

Sport de contact, l’aïkido a été très impacté par la crise sanitaire avec, en Belgique, la perte de 50 % de ses pratiquants, mais il peut compter sur l’enthousiasme de ses dirigeants.