Les organisateurs ont prévu un parcours de reconnaissance parallèle

HOOGLEDE-GITS Le Championnat de Belgique très boueux d'Hamme-Zogge a marqué les esprits, tout comme la patinoire boueuse et glaciale de la dernière manche de la Coupe du Monde, disputée ce week-end à Hoogerheide, aux Pays-Bas. Et le petit bourg de Hooglede-Gits, situé près de Roulers, en Flandre occidentale, et qui accueille ce week-end les Championnats du Monde, garde en mémoire un souvenir très boueux de son dernier cyclo-cross. C'était lors de la saison passée, pour une manche de la Coupe du Monde remportée par Sven Nys dans des conditions exécrables. Comme dimanche passé, le maillot de leader du classement UCI de Nys était méconnaissable, tant il était noir de boue.

"Pas comme à Lembeeken 1986"

Quelques jours avant l'événement, il avait gelé et neigé, avant que des journées de drache nationale ne tombent sur le circuit, rendu inondé et donc très boueux. Et avec le froid, cela avait fait beaucoup de dégâts. Mais du côté de l'organisation, même si la météo des prochains jours annonce du gel et mê-me un peu de neige, on se veut confiant.

"Le Mondial ne sera pas une épreuve de course à pied comme le célèbre cyclo-cross de Lembeek en 1986", répète-t-on au sein du comité d'organisation.

Afin de protéger au mieux le parcours, tracé dans le Domaine Dominiek Savio et légèrement différent du circuit de l'épreuve de Coupe du Monde, les coureurs qui désirent le reconnaître avant le Mondial devront le faire sur un circuit parallèle. La première fois que le parcours sera donc effectué, ce sera samedi matin, pour l'épreuve des juniors.

Une moitié d'herbe

Il est vrai qu'en cas de nouvelle dégradation du ciel, l'herbe des prairies, qui compose plus de la moitié des trois kilomètres du parcours, pourrait rapidement se transformer en boue, sans parler des passages dans les bois. Mais l'autre moitié du parcours, elle, se compose de sable, de piste empierrée et d'asphalte.



© La Dernière Heure 2007