Après sept ans de bons et loyaux services, Geert Vinck quittera Baasrode en fin de saison

BAASRODE Toujours souriant, toujours doté d'un physique alerte, toujours propre sur lui , Geert Vinck est ce que l'on peut appeler un gentleman des ballodromes. Depuis à présent neuf saisons, il fait le bonheur de Baasrode au petit-milieu mais il y a peu, il a annoncé que cet exercice 2007 était le dernier sous les couleurs du club de Molenberg.

"J'ai beaucoup réfléchi ces derniers temps, commence Geert Vinck. Si j'ai pris cette option, ce n'est pas parce que la motivation n'est plus là - si tel avait été le cas, j'aurais depuis longtemps remisé le gant au clou - mais simplement parce que je veux être honnête avec moi-même mais surtout avec le club qui m'emploie. Aujourd'hui, je dois admettre que si ma frappe reste pointue, ma livrée s'affaiblit d'année en année. Et je pense que je n'ai plus les capacités suffisantes pour figurer dans une équipe du top à cause d'elle."

Quand on vous disait que c'était un gentleman. Peu de joueurs, aujourd'hui, peuvent se targuer d'avoir autant de lucidité et d'honnêteté que celui qui, à près de 40 ans, - il les aura le 21 septembre prochain - et seuls quelques cheveux gris sur les tempes trahissent cet âge avancé pour un sportif, s'apprête à tirer sa révérence mais est-ce pour autant la fin de sa carrière ?

"Honnêtement, je n'y ai pas encore pensé. Je ne pars pas parce que j'ai déjà une autre proposition. Non, si d'aventure je ne trouve pas d'autre destination, alors je refermerai le livre de ma carrière. Je le ferai certes avec une pointe de tristesse mais surtout en me souvenant des meilleurs moments, comme ceux que j'ai vécus ici au Molenberg où j'aurai connu les joies du titre, de la Supercoupe et des tournois. Néanmoins, je pense que je peux encore apporter mon expérience à une formation de division 2 qui voudrait éventuellement de moi. Cependant, si j'arrête, l'on ne verra pas toutes les semaines sur les ballodromes mais je viendrais quand même pour les luttes au sommet. Il n'y en a pas beaucoup actuellement, donc cela ne me prendra pas beaucoup de temps (rires). À ce niveau, je pense qu'il faut réduire le nombre d'équipes au sein de l'élite, c'est impératif pour la qualité du spectacle. Personne ne s'amuse à vivre des luttes disproportionnées. Certainement pas les joueurs qui se font laminer mais pas davantage ceux qui les écrasent."

En attendant, Geert Vinck mettra toutes ses qualités sportives et humaines, au service de son club pour que Baasrode puisse terminer le plus haut possible dans ce championnat : "Certains ont dit qu'avec notre groupe, nous ne pourrions même pas aller à la Grand-Place. Nous allons y parvenir sans problème mais nous ne pourrons pas lutter pour le titre avec Kerksken et Maubeuge. Mais il faudra tout de même nous écarter car nous resterons en embuscade. Il n'est pas dans nos habitudes de baisser les bras..."



© La Dernière Heure 2007