Autres sports Le Mondial débute ce jeudi, à Berlin, avec une grande portée politique.

La Corée du Nord et son homologue du Sud ne se lâchent vraiment plus. Du moins en sport.

On se rappelle, tous, des images devenues virales de la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud. Un défilé au cours duquel les sportifs de la péninsule coréenne avaient défilé ensemble derrière un drapeau d’unification. Le lendemain, l’équipe de hockey féminine se retrouvait sur la glace sous le même maillot. Rebelote au Mondial de tennis de table, où les équipes féminines, au lieu de s’affronter en quart de finale, avaient fait cause commune.

Cette fois, c’est à l’initiative du comité exécutif de la Fédération internationale de handball que les deux Corées ont été invitées à se présenter sous un même drapeau. Selon le comité, "ce sera une opportunité de montrer une fois de plus le pouvoir unique du sport d’unir les gens."

Et ce désir de faire du sport un étendard de paix a amené le comité à aller plus loin. Il a, en effet, décidé de placer directement l’équipe de Corée dans le groupe A, celui de l’Allemagne, l’un des deux pays organisateurs (l’autre étant le Danemark). Et pour faire de cet événement un moment encore plus historique, les deux nations s’affronteront pour le match d’ouverture, prévu ce jeudi soir.

Un symbole fort selon le comité international… "Jouer le match d’ouverture à Berlin est vraiment porteur d’un symbole fort puisqu’aucune ville au monde ne peut mieux illustrer la coopération, l’esprit positif et les bénéfices d’une nation réunifiée."

Comme aux Jeux olympiques, la Corée sera désignée par l’abréviation COR et par un drapeau blanc sur lequel la péninsule coréenne entière sera dessinée en bleu.

Pour intégrer les joueurs plus facilement, le comité a élargi le nombre de joueurs retenus de seize à vingt. La Fédération internationale de handball dit s’inspirer de Pierre de Coubertin, père de l’Olympisme… "Croire que le sport peut aider à rassembler les communautés, arrêter la guerre et promouvoir une compétition saine et libre de tricherie et discrimination. Le sport peut rendre le monde meilleur."