Depuis le dimanche 20 juin, 33 athlètes du monde entier traversent les Alpes en parapente et à pied sur 1.238 kilomètres, de Salzbourg au Mont Blanc et retour. La course se déroule à travers cinq pays : Autriche, Allemagne, Suisse, France et Italie. Les 33 participants ont pris le départ à Salzbourg. Passant par divers points de contrôle, ils se dirigent vers l'emblématique Mont Blanc avant de revenir à la ligne d'arrivée à Zell Am See, en Autriche. Notre compatriote Tom de Dorlodot était au départ pour la huitième fois !

Actuellement en pleine course depuis plusieurs jours, les nouvelles annoncent bien la suite à venir. Malgré la météo changeante et l'itinéraire inédit, Tom tient le coup et continue sur sa belle lancée, restant ainsi dans le Top-15. Une fois encore, l'esprit des X-Alps se fait ressentir. Une belle coopération entre plusieurs athlètes s'est installée depuis quelques jours, permettant ainsi aux athlètes d'avancer et de s'entraider.

Aux X-Alps, certaines journées sont plus dures que d'autres. Malgré tout, Tom a réussi à sortir deux beaux vols en parapente, lui permettant ainsi de bien progresser. Ces deux bons vols lui ont également permis de ne pas prendre de coup au moral, car dans les périodes les plus dures, seul le moral permet au corps d'avancer. Il est donc important de se préserver tant physiquement, que mentalement. Physiquement, Tom reste au top. Sa préparation acharnée durant de longs mois porte ses fruits.

Le gros point noir de la course est la météo. Heureusement, Tom a su profiter des quelques éclaircies pour avancer au maximum en parapente, et ensuite finir les journées à pied. Un membre de la team Belgium (Ludo D.) explique que Tom a pu recevoir de l'aide d'un habitant local afin de trouver un spot de décollage idéal pour démarrer un des plus beaux vols depuis le début de la compétition. Une fois encore, l'entraide était de mise.

Au total, Tom a déjà parcouru plus de 900 km, dont 300 à pied et 600 en parapente en l'espace d'une semaine à peine. Un rythme effréné mais le parapentiste Belge tient le coup et se dit au top moralement et physiquement.

« Cette année, j’avais vraiment fait le choix de me focaliser sur les X-Alps, physiquement je suis à un niveau que je n’avais jamais atteint précédemment. », explique Tom.

Seuls les athlètes les plus forts sont sélectionnés pour le Red Bull X-Alps, tant sur le plan physique que mental. Après tout, il s'agit d'une lutte contre les autres participants, les Alpes, les conditions météorologiques souvent très difficiles, et surtout contre soi-même. Lors de la première édition en 2003, 3 athlètes ont atteint l'arrivée. En 2005, 2009 et 2011, seuls deux athlètes et en 2017, cinq participants ont franchi la ligne d'arrivée. Tom de Dorlodot a terminé pour la première fois lors de sa septième édition. En 2019, il a terminé à la dixième place.

Pour bien se rendre compte d’une journée classique au Red Bull X-Alps, dans un bon jour, ils marchent entre 60 et 90km et vont faire entre 3000 et 5000m de dénivelé positif, avec un sac de 9 kilos sur le dos. Dans une journée « plus calme », ils vont marcher 35km sur le matin, monter 1500m pour décoller en parapente et ensuite voler entre 7 et 10h et puis, après avoir atterri, ils marchent encore 30km le soir avant de s’endormir vers 22h pour se réveiller à 4h du matin pour recommencer. Une lutte contre la fatigue et les éléments.

Suivez toutes les aventures de Thomas sur ses réseaux sociaux :

Instagram: @tomdedorlodot (https://www.instagram.com/tomdedorlodot/)

Instagram : @searchprojects (https://www.instagram.com/searchprojects/)

Facebook: @thomasdedorlodot (https://www.facebook.com/thomasdedorlodot/)

Tom de Dorlodot et tous les autres athlètes recevront un tracker. Chaque étape qui les rapproche de l'arrivée peut être suivie en direct ici. (https://www.redbullxalps.com/live-tracking-holding.html)