Jonas Deichmann a appelé son défi "Triathlon 360 degree". Et pour cause… L’Allemand de 33 ans s’est élancé, ce samedi, de Munich, à l’assaut d’un triathlon géant autour du monde, l’équivalent de… 120 Ironmans, qu’il espère boucler en un an ! Pour rappel, les distances d’un Ironman sont : 3,8 km de natation, 180 km à vélo, 42 km à pied. Multiplié par 120, les chiffres deviennent, alors, astronomiques.

Pour y arriver, Deichmann s’est préparé de manière particulièrement minutieuse, notamment dans une chambre froide des chemins de fer allemands, climatisée à -23 degrés, pour tester sa résistance aux conditions extrêmes qu’il devrait rencontrer sur son parcours en Sibérie.

Né le 15 avril 1987, à Stuttgart, Jonas a passé toute sa jeunesse en Forêt noire, courant à travers celle-ci avec son frère aîné. À l’époque déjà, il vivait de sport extrême… Bien décidé à explorer le monde, Jonas Deichmann a étudié dans sept universités, partagé entre son désir d’aventure et d’excellence. L’Allemand a ainsi parcouru, à vélo, quelque 60.000 km, à travers 70 pays, au cours de ses deux premières années universitaires.

Aujourd’hui, il défie donc la raison, par passion, avec ce pari fou qui l’a vu partir, ce samedi, de Munich pour rejoindre la Croatie à vélo, ensuite nager environ 450 km le long des côtes du Monténégro. Il enchaînera, encore à vélo, vers l’Océan Pacifique, en passant par la Sibérie (raison de son entraînement en chambre froide...). Deichmann prévoit, alors, de traverser l’Océan sur un bateau à voile.

Une fois arrivé, il devrait traverser les États-Unis, de San Francisco à New York, en courant quelque 5.000 km pour pour rejoindre l’Océan Atlantique. Là, il montera à nouveau sur un bateau pour rallier le Portugal, d’où il a prévu d’entamer sa dernière étape, à vélo, vers Munich !

Autant l’avouer : jamais personne n’a couvert ainsi l’équivalent de... 120 Ironmans. Jonas Deichmann se donne un an, même s’il n’exclut pas un peu de retard en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19.

L’aventurier allemand n’en est pas à son coup d’essai ! En 2017, il fut le premier à traverser l’Eurasie à vélo, soit 14.331 km en 64 jours. L’année suivante, il a parcouru la "Panamericana", toujours à vélo, soit 23.000 km en 98 jours. Et, l’an dernier, il a accompli l’un de ses rêves en reliant le Cap Nord, en Norvège, à Cape Town (Afrique du Sud), roulant 18.000 km en 72 jours.

En guise de préparation finale, Jonas Deichmann s’est offert l’équivalent de 16 triathlons, soit 60 km à la nage autour du Lac de Constance, le tour d’Allemagne à vélo, pour terminer par... 16 marathons (16x42,195 km !).

Pour suivre Jonas Deichmann > https://jonasdeichmann.com/triathlon-360-degree/