Le slopestyle consiste à effectuer de grands sauts à ski à partir de différentes structures en neige ou en métal afin d’accomplir toute sorte de figures en l’air, avant de retomber sur ses skis en avant ou en arrière. En 2014, Jesper Tjäde gagne la Coupe du monde de slopestyle.

© Adam Klingeteg / Red Bull

S’il est considéré comme l’un des skieurs les plus créatifs du monde, c’est non seulement pour ses capacités et son style novateur, mais aussi pour sa volonté de toujours créer des images toutes plus créatives et visuellement attrayantes les unes que les autres. Ses deux précédents montages, Unrailistic et Unrailistic 2.0 totalisent ensemble 3,3 millions de vues.

© Adam Klingeteg / Red Bull

Si ses œuvres ont toujours repoussé les limites du freeski progressif, Jesper Tjäde rêvait cette-fois de nous emmener voyager avec lui dans un cadre de glisse pour le moins particulier. Le défi ? Nous en mettre plein les yeux avec des mouvements tout aussi techniques qu'inhumains. Ce projet était dans la tête de Jesper depuis quelques temps, mais il fallait trouver le moment opportun pour le réaliser. La crise du coronavirus ayant annulé un nombre incalculable de compétitions sportives, les athlètes se sont retrouvés avec plus de temps libre que prévu. C’est la raison pour laquelle Jesper Tjäde a décidé de le mettre à profit, de le voir désormais comme un cadeau et non plus comme un obstacle.

© Adam Klingeteg / Red Bull

Finalement, Jesper repousse une fois de plus les limites du freeski progressif, en nous offrant une expérience jamais vue auparavant où la perfection cinématographique rencontre le ski à son plus haut niveau. Cela nous laisse enthousiastes, admiratifs, inspirés et comblés, avec une pensée chuchotante dans le fond de notre esprit : Quel sera le prochain défi ? Une chose est désormais sûre : si vous pouvez en rêver, vous pouvez le faire.

© Adam Klingeteg / Red Bull