Autres sports

Belgique 3 Slovaquie 0

Les Red Dragons n’ont pas tremblé et ont fait le plein de confiance.

Dire que la Slovaquie fut un bon sparring-partner ce mardi soir à la Lotto Arena avant le match au sommet de ce mercredi aurait pu être réducteur si l’adversaire avait montré tout au long des trois sets le même visage que lors de l’entame du match quand il menait logiquement au score.

Au vu de l’ensemble du match, cette rencontre, qui aurait dû permettre à la Slovaquie de valider sa place pour les huitièmes de finale, malgré la victoire de l’Espagne (3-2) face à l’Autriche, s’est finalement soldée sur une petite promenade des Red Dragons.

Le début de la première manche fut pourtant laborieux face à une équipe qui se montrait plus solide que les jours précédents. Mais ses vieux démons et ses moments d’absence ont vite repris le dessus alors qu’en même temps, les Belges réglaient la mire en attaque et se resserraient au bloc ou en défense.

La physionomie du match a alors vite évolué, et la confiance a basculé dans le camp noir-jaune-rouge. Les troupes de Brecht Van Kerckhove ont vite repris l’ascendant sur leurs adversaires totalement abattus en fin de match, à l’image de la troisième manche rapidement expédiée.

"On a un peu voulu faire le point trop rapidement dans le premier set et la Slovaquie jouait son va-tout aussi pour la qualification", commentait Brecht Van Kerkhove. "On pensait plus à la victoire qu'au jeu. Le plus important ce soir était la victoire pas la manière. Ca nous assure le Top 2."

Belgique: Tuerlinckx (12), Deroo (14), D’Hulst (1), Van de Velde (3), Van de Voorde (5), Rousseaux (17). Libero : Stuer.

Les sets : 25-23, 25-20, 25-15.