Le Tribunal arbitral du sport (TAS) s'est déclaré "incompétent" pour statuer sur les appels de huit athlètes qui demandaient l'ajout d'une épreuve féminine sur le 50 km marche aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. C'est ce que le TAS a annoncé mardi.

Le programme sur route des Jeux Olympiques de Tokyo comprend les épreuves masculines et féminines sur 20 km et sur le marathon. Pour le 50km marche par contre, seule l'épreuve messieurs figure au programme. Huit athlètes - sept femmes, Inês Henriques, Claire Woods, Paola Pérez, Johana Ordóñez, Magaly Bonilla, Ainhoa Pinedo, Erin Taylor-Talcott, et un homme Quentin Rew - ont interjeté appel auprès du TAS contre le Comité international olympique (CIO) et World Athletics, la fédération internationale d'athlétisme. Les appelants demandaient l'ajout de l'épreuve d'athlètes féminines dans l'épreuve de marche sur 50 km, avec des classements séparés pour les hommes et les femmes.

Le TAS a estimé qu'il n'est pas compétent pour statuer sur ces appels. Les procédures d'arbitrage sont dès lors interrompues.