Ben Weyts, ministre flamand des sports, ayant indiqué que le sport en Flandre passait en code orange, la fédération flamande de volley a pris la décision de mettre les compétitions de volley à l'arrêt pendant un mois. Une décision qui ne concerne pas le moins de 12 ans. 

Du côté francophone, aucune décision n'a encore été prise par la Fédération de Volley Wallonie-Bruxelles mais elle devrait aussi se diriger vers ce genre de décision dans les prochaines heures alors que le comité provincial hennuyer avait déjà anticipé. 
"Il faut un peu de cohérence", indique Daniel Van Daele le président francophone. "Nous devons nous réunir ce lundi soir et ensuite en discuter avec Volley Belgium mais nous nous dirigeons aussi vers un arrêt de quelques semaines."

Il faudra ensuite réussir à caser ces matches même si selon le président les matches préliminaires de Coupe de Belgique que devaient jouer les clubs ces prochains jours sont en suspend. 
"J'avais 36% de matches reportés ce week-end, et 25% le mois précédent... Il va falloir caser tout ça ensuite. Autant dire stop maintenant. Le problème sera de réagencer le calendrier en sachant que nus serons bloqués fin avril puisque la Fédération internationale nous avait demandé de laisser le champ libre aux campagnes internationales dès le mois de mai."