Daniel Carter et les siens ont conquis leur 11e victoire de rang

CHRISTCHURCH La Nouvelle-Zélande, favorite du Tri-Nations, a engrangé samedi à Christchurch sa onzième victoire consécutive, dominant tant et plus (32-12) un quinze australien qui n'a pas confirmé les progrès enregistrés lors des test-matches de juin. Ce sont pourtant les Wallabies qui réalisaient un meilleur début de match avec le plus d'agressivité. Après seulement un quart de jeu, une envolée du centre Mat Rogers, s'appuyant joliment sur Lote Tuqiri, permettait aux Aussies de prendre l'avantage (0-7). Les hommes de John Connoly pouvaient se féliciter d'avoir refroidi les ardeurs d'All Blacks guerriers, qui avaient renoué avec leur nouvelle version du haka, simulant l'égorgement de leur adversaire, à laquelle ils avaient déclaré avoir renoncé car jugée trop violente. Mais les Néo-Zélandais, loins de se montrer abattus, réagissaient, confisquant le ballon et campant dans la moitié de terrain adverse. Et lorsque le 3e ligne centre australien Rocky Elsom laissait pendant dix minutes ses coéquipiers en infériorité numérique pour avoir été pénalisé deux fois en deux minutes (antijeu au sol), les Blacks convertissaient l'occasion qui leur était offerte.

Par deux fois, le talonneur Keven Mealamu perforait la défense australienne, sur un ballon perdu lors d'une touche (28e) et en s'élançant au-dessus de la mêlée à quelques centimètres de la ligne australienne (35e). A partir de là, les Wallabies, menés 14-7 à la mi-temps, furent incapables de se révolter. Et, au retour des vestiaires, le centre Aaron Mauger s'offrait une longue chevauchée avant de trouver au pied son grand capitaine Richie McCaw qui plongeait pour le troisième essai néo-zélandais (49e).

La réaction de Scott Fava, fraîchement entré en jeu, qui réussissait le deuxième essai australien avec l'appui de sa mêlée (52e), ne suffisait pas. Pire, un autre remplaçant, Isaia Toeava, corsait l'addition, offrant du même coup le bonus offensif aux All Blacks (75e). D'autant que la correction aurait même pu être plus sévère pour les Australiens si Daniel Carter n'avait pas manqué 3 pénalités et une transformation...



© La Dernière Heure 2006