Si au niveau des résultats, Liège a, une fois encore, connu une saison très compliquée (2 victoires pour 16 défaites dans la phase classique et 5 victoires pour 4 défaites en Elite Silver), en coulisses, la direction sait dans quelle direction elle veut aller. "L’objectif, dès la saison prochaine, est double", commente Christophe Muytjens, le directeur général liégeois. "Lancer des jeunes joueurs (et des Belges) et tenter de faire des résultats."

Par faire des résultats, Christophe Muytjens est bien conscient que les Liégeois ne joueront pas pour le titre. "On ne cherche pas à être champions mais on veut réduire la différence qui existe avec le ventre mou du classement."

Avec un exemple en tête. "Le travail de Charleroi est intéressant. C’est une équipe avec beaucoup de Belges, avec des jeunes qui sont issus du club. C’est un peu ce que l’on cherche à mettre sur pied."

Et pour y arriver, les Liégeois ont déjà posé les bases. Lionel Bosco et Brieuc Lemaire ont prolongé. Même chose pour Bram Bogaerts (belle révélation de la saison) et Maxime Depuydt, qui doit devenir le leader de cette équipe. "Bram et Max étaient deux de nos priorités pour la saison prochaine. Bram était un pari car il n’avait pas beaucoup de temps de jeu à Malines et il a confirmé au deuxième tour. En ce qui concerne Max, nous avions des envies communes pour l’avenir et le futur."

Déjà sept Belges pour la saison prochaine

Avant un petit coup de "maître" avec l’arrivée de Niels Van den Eynde d’Anvers. "Il faut être honnête : il y a deux ans, jamais un joueur comme Niels n’aurait signé chez nous. Il aurait souri, dit ‘merci’ et ‘à la prochaine’."

Mais aujourd’hui, Liège a changé son fusil d’épaule et veut être le club qui fait confiance à la jeunesse belge. "Il fallait changer d’ADN car financièrement, on ne peut pas rivaliser avec les grosses écuries du championnat, continue Christophe Muytjens. Nous voulions nous démarquer en relançant certains joueurs et en offrant du temps de jeu à des jeunes pour leur permettre de franchir un cap dans leur carrière."

Avec des joueurs comme Iarochevitch, Potier, Lemaire, Van den Eynde, Bogaerts, Depuydt et Bruwier, le tout sous la houlette de Lionel Bosco, les Principautaires disposent déjà d’une belle base belge pour la saison prochaine. "On doit encore travailler dans le secteur intérieur. Je pense qu’il y aura certainement un ou deux étrangers dans l’équipe." Car conserver Justin Kohajda, auteur d’une belle saison, risque d’être compliqué pour les Liégeois.

Si Liège a définitivement quitté son Country Hall et jouera à Huy la saison prochaine (et déjà pour les playoffs cette saison), le club sait dans quelle direction il souhaite aller. Liège, nouvelle plaque tournante pour la jeunesse belge ? Voilà un bel objectif pour les Liégeois.