Ski alpin. Malgré un bilan décevant aux Mondiaux, Herminator pense déjà à ceux de Val-d'Isère en 2009

ARE Aucune médaille aux Championnats du Monde. Jamais, depuis son explosion en 1997, Hermann Maier n'avait connu un pareil bilan. À l'image de la délégation autrichienne - qui n'a récolté aucu- ne médaille d'or chez les hommes -, le colosse de 34 ans a déçu. Malgré un début de saison plutôt terne, le skieur de Flachau espérait bien se mettre en évidence à Are, une station dans laquelle il avait pourtant gagné ses trois courses lors des finales de la Coupe du Monde qui s'y étaient déroulées en 2001.

Arrivé à la 21e place du slalom géant disputé mercredi alors qu'il était cité encore quelques heures auparavant comme un des principaux outsiders , Herminator n'avait pourtant pas la mine des mauvais jours. "J'ai connu tant de moments de gloire et de joie dans ma carrière, et je pense que ce genre de situation difficile fait également partie des expériences que doit vivre un coureur. Il est clair que j'espérais moi aussi gagner une médaille ici mais j'ai manqué de réussite et surtout d'agressivité dans les moments décisifs. La concurrence était également extrêmement relevée et décrocher une médaille était un challenge très difficile cette année", avouait-t-il quelques minutes après en avoir fini avec son géant.

"Je ne pense pas encore à la retraite"

Encore double médaillé olympique à Turin la saison dernière, celui qui a acquis un statut de superhéros après son retour au sommet malgré un dramatique accident de moto en 2001 ne songe absolument pas à ranger ses skis. Au contraire, il accep- te sans aucune ambiguïté d'évoquer son avenir.

"Je n'ai pas encore pris ma décision définitive mais je continue à éprouver beaucoup de plaisir et je pense encore avoir de bonnes courses devant moi. Je ne suis en tout cas pas du tout déprimé par ce qui m'arrive ces dernières semaines. Je ne serai plus jamais le coureur dominateur que j'étais avant mon accident mais cela n'est pas si important car je n'ai pas besoin de répéter tous mes exploits ou de prouver quoi que ce soit, les choses ont bien changé depuis mon accident."

Hermann Maier ne skiera sans doute plus d'ici la fin de semaine lors des deux dernières épreuves de ces Mondiaux, le slalom et la course par équipes. Mais l'intéressé espère être toujours présent pour le rendez-vous de 2009 fixé à Val-d'Isère. "Les prochains Championnats du Monde ? J'y pense", affirme-t-il avec une gran- de sérénité. "Cela reste mon ambition. Je pense pouvoir encore avoir le niveau dans deux ans. Je ne suis en tout cas pas près de la retraite. De plus, l'intérêt des Français à mon égard m'a clairement fait comprendre qu'ils espéraient m'y voir. Cela m'a fortement touché et c'est une motivation supplémentaire."



© La Dernière Heure 2007