Autres sports

La Limbourgeoise de 19 ans a, brillamment, conservé son titre aux barres asymétriques, ce samedi, à Stuttgart...

Après avoir brillamment participé à la qualification de l’équipe féminine belge pour les Jeux de Tokyo, Nina Derwael a décroché, ce samedi, à Stuttgart, un deuxième titre mondial d’affilée aux barres asymétriques ! Qualifiée pour la finale avec la meilleure note (15,141 pts), confirmée lors du concours général (15,200 pts) où elle s’est classée cinquième, la Limbourgeoise de 19 ans a parfaitement tenu son rang de grandissime favorite sur cet agrès, dont un mouvement porte d’ailleurs son nom, le "Derwael".

Lors d'une finale particulièrement relevée, lancée par la prodige américaine Simone Biles, Nina a été créditée d'une note de 15,233 points de la part des juges, signant donc la meilleure de ses trois prestations lors de ce Mondial au... meilleur moment. La Belge a devancé la Britannique Downie (15,000 pts) et l'Américaine Lee (14,800 pts).

Double championne d’Europe (2017, 2018) et tenante du titre mondial (2018), Nina a ainsi effacé de la plus belle manière sa contre-performance des Jeux européens, en juin, à Minsk, où elle avait chuté et terminé quatrième sur son agrès de prédilection. Mais elle avait, néanmoins, déjà prouvé son caractère de championne en décrochant le titre européen à la poutre. Un exercice pour lequel elle n’est pas qualifiée lors de ce Mondial, au contraire du sol, dont la finale est prévue ce dimanche, mais que Nina ne disputera pas par mesure de prudence en vue des Jeux de Tokyo. La Limbourgeoise souffre d'une blessure à la cheville qui la tracasse, notamment au saut et au sol.