Thomas Pidcock est décidément insatiable ! Après avoir été sacré champion du monde de e VTT mercredi, à Leogang, au prix d’un extraordinaire cinquième et dernier tour, au cours duquel il a dépassé ou plutôt… déposé le Français Jérôme Gilloux, le Britannique de 21 ans s’est à nouveau imposé ce vendredi, en Autriche, dans la course arc-en-ciel réservée aux -23 ans. Cette fois, sans assistance électrique.

Engagé par la formation Ineos pour la saison prochaine (son contrat court à partir du 1er mars…), Pidcock est sans nul doute le coureur pro le plus polyvalent du peloton actuel. Il a, en effet, effectué ses débuts sur la piste avant de débarquer sur la route, en 2018, dans l’équipe montée par Bradley Wiggins. Mais ce n’est pas tout ! Double champion de Grande-Bretagne de cyclo-cross (2019 et 2020), Thomas Pidcock est également vice-champion du monde de la spécialité en 2020, derrière un certain Mathieu Van der Poel…

Sur le parcours très exigeant de Leogang, en Autriche, le jeune Britannique n’a laissé planer aucun suspense, débordant l’Américain Christopher Blevins dès la fin des deux petits tours de chauffe ! À partir de là, Pidcock n’a cessé de creuser l’écart sur tous ses poursuivants, celui-ci atteignant la minute au terme de la deuxième des trois grandes boucles d’un parcours encore très boueux. Thomas Pidcock a devancé, en 1h08.15, l’Américain Blevins de 1’52 et le Suisse Roth de 3’05. Une nouvelle ligne à son palmarès !

Dans le clan belge, avec le dossard n°34 au départ, Lukas Malezsewski s’est classé... 34e !