Autres sports

Voici les résultats de la journée aux Mondiaux de gymnastique:

Titrée à la poutre, Simone Biles s'offre le record de médailles mondiales, 24

En remportant l'or à la poutre, dimanche, à Stuttgart, Simone Biles s'est emparée seule du record de médailles mondiales pour un ou une gymnaste. L'Américaine compte désormais 24 médailles, dont 18 en or.

Biles, 22 ans, avait égalé la veille le record établi par le Bélarusse Vitaly Scherbo (23) dans les années 1990 en s'imposant au saut. L'Américaine peut ajouter une nouvelle médaille à son palmarès puisqu'elle disputera encore la finale au sol.

Dimanche, Biles s'est imposée avec une note de 15.066 devant les Chinoises Liu Tingting, tenante du titre (14.433), et Li Shijia (14.300)

A Stuttgart, Biles a déjà décroché le titre au concours général par équipes et en individuel, au saut et donc à la poutre. L'Américaine dispute ses cinquièmes Mondiaux. A Anvers, en 2013, elle avait décrochés deux médailles d'or, une d'argent et une de bronze. A Nanning, l'année suivante, elle s'était offert quatre titres et une médaille d'argent. Quatres sacres, c'est aussi son bilan à Glagow en 2015, d'où elle avait aussi ramené un bronze. A Doha, l'an passé, son bilan était de quatre or, un argent (aux barres asymétriques derrière Nina Derwael) et un bronze.

Son palmarès comprend pour l'instant 18 médailles d'or, 3 d'argent et 3 de bronze.

Nagornyy encore devant Dalaloyan au saut

Nouveau doublé russe au saut dimanche, comme au concours général vendredi: Nikita Nagornyy a été sacré devant Artur Dalaloyan aux Championnats du monde de gymnastique artistique, dimanche à Stuttgart (Allemagne).

C'est la troisième médaille d'or de la compétition allemande pour Nagornyy (22 ans), déjà couronné au concours général et par équipe. Avec un score de 14,966, il devance Dalaloyan (14,933), déjà deuxième du concours général vendredi. L'Ukrainien Igor Radivilov (14,749) complète le podium.

Premier titre pour Fraser à 20 ans, aux barres parallèles

Le gymnaste britannique Joe Fraser a été sacré champion du monde pour la première fois, aux barres parallèles, dimanche à Stuttgart (Allemagne).

Fraser, vingt ans seulement, ne s'était jusque-là jamais hissé sur un podium international individuel. Il faisait toutefois partie de l'équipe britannique vice-championne d'Europe il y a un an.

Avec un score de 15.000, Fraser a fait mieux que le Turc Ahmet Onder, deuxième avec 14.983, et que le Japonais Kazuma Kaya, troisième avec 14.966.