Le duo belge a signé un chrono de 1:42.15 derrière la Biélorussie, 2e (1:40.70), et la Hongrie, 1re (1:40.52). Les deux Limbourgeoises, 9e des JO des Tokyo et 4e des derniers Mondiaux de 2019 à Szeged, ont réalisé au Danemark le meilleur résultat de leur carrière. Même si elles n'ont pu inquiéter les Hongroises Danuta Kozak et Tamara Csipes pour l'or, ni les Biélorusses Volha Khudzenka et Maryna Litvinchuk pour l'argent, les Belges ont réussi à devancer pour le bronze la Grande-Bretagne, qui les avaient privées jeudi d'une qualification directe pour la finale. Obligées donc de disputer les demi-finales, elles s'y étaient brillamment qualifiées pour la course aux médailles en prenant la 2e place derrière les Russes Kristina Kovnir et Anastasiia Dolgova, qui ont terminé seulement 6e en finale.

Outre leur 9e place en duo aux JO, Hermien Peters avait pris la 6e place du K1 sur 500m, tandis que son équipière s'était classée 21e sur la même discipline.

Dimanche, Hermien et son frère cadet Artuur Peters boucleront ces Mondiaux par la course open du K1 sur 5.000m.