Paris 2003: tout va bien pour Gevaert
© Photonews

Autres sports

Paris 2003: tout va bien pour Gevaert

Publié le - Mis à jour le

Kim Gevaert qualifiée pour la finale 100m dames et les JO 2004. Cédric Van Branteghem en 1/2 finale du 400m. Le Belge a bouclé son tour de piste en 45 secondes et 69 centièmes, s'assurant la seconde place de la 3e série. Autre bonne nouvelle: Bert Leenaerts s'est aussi qualifié pour les demi-finales du 1.500 m

Programme et résultats des Championnats du monde

Notre supplément

PARIS Outre ce tableau purement belge, la première journée de ces mondiaux aura déjà donné quelques enseignements. La Suédoise Carolina Kluft, grâce à quatre records personnels en autant d’épreuves, a viré en tête de l’heptatlon avec un total de 4143 points, devant la Française Eunice Barber, à l’issue de la première journée des Mondiaux-2003 d’athlétisme de Paris/Saint-Denis, samedi au Stade de France.

Kluft, championne d’Europe après son titre mondial juniors en 2002, a même pris un ascendant psychologique en dominant le 200 m avec près d’une seconde d’avance sur Barber, placée à sa droite. «Ce fut une journée merveilleuse, j’espère avoir trois autres bonnes épreuves demain », commentait la blonde suédoise, forte de 194 points d’avance sur sa rivale française après quatre des sept travaux (100 m haies, hauteur, poids et 200 m). «Elle est en meilleure forme mais moi je reviens de blessure et manque peut-être de compétition», estimait Barber qui, portée par le public parisien, a tout de même réalisé un record personnel.

«La médaille d’argent ou l’or, l’essentiel est le retour en forme», ajoutait l’ex-Sierra Leonaise, montrant ainsi un soupçon de résignation dans sa course au titre mondial qu’elle avait conquis en 1999 avant d’échouer aux Jeux de Sydney puis aux Mondiaux d’Edmonton.

L’Equatorien Jefferson Perez a remporté la première médaille d’or des 9e Mondiaux en remportant le 20 km marche devant l’Espagnol Francisco Javier Fernandez et le Russe Roman Rasskazov, tenant du titre. Une pépite, agrémentée d’une nouveau chrono de référence mondial, qui s’ajoutait aux lauriers olympiques de 1996.

Sur 400 m, l’Américain Tyree Washington n’a pas eu à puiser dans ses ressources pour entrer en demi-finales et confirmer un statut de favori incontestable mais qu’il refuse toutefois. «Je ne me considère pas favori, je suis constant dans les résultats mais tout peut arriver», prévenait le meilleur performeur de la saison (44.33), admettant toutefois s’être «senti très à l’aise».

Lui et ses compatriotes Jerome Young et Calvin Harrison poursuivront dimanche leur mission: reprendre la domination US sur le tour de piste après l’échec d’Edmonton. Le Bahamien Avard Moncur, bien qu’en retrait, annonçait pour sa part une forme ascendante, capable selon lui de lui permettre de conserver sa couronne mondiale.

Le Marocain Hicham El Guerrouj, en quête d’un quatrième titre consécutif, et le Français Mehdi Baala, champion d’Europe, ont vu leur tache facilitée par le forfait au 1er tour du Kenyan Bernard Lagat, victime d’une grippe.

Les meilleures sprinteuses du moment, en l’absence de Marion Jones, ont franchi avec aisance les deux premières tours du 100 m. Avec un léger avantage à l’Américaine Kelli White (10.95), et la Bahamienne Chandra Sturrup (10.98), ex-partenaire d’entraînement de Jones. L’Ukrainienne Zhanna Block, tenante du titre, a exprimé sa satisfaction en levant le poing à l’arrivée, devant la Française Christine Arron. La Grecque Ekaterini Thanou a poursuivi son retour (absente depuis un an), avec l’espoir de grappiller les centièmes avant les demi-finales et finale dominicales.

La logique a également été respectée à la perche féminine. Les trois meilleures mondiales, les Russes Svetlana Feofanova et Yelena Isinbayeva, respectivement championne du monde en salle et détentrice du record mondial, ainsi que l’Américaine Stacy Dragila, double tenante du titre et championne olympique, ont pris rendez-vous pour la lutte finale de lundi.

Le Bélarusse Andrey Mikhnevich, 27 ans, est devenu champion du monde du lancer du poids (21,69 m) devant l’Américain Adam Nelson (21,26 m), abonné à l’argent (Jeux de 2000 et Mondiaux 2001), et l’Ukrainien Yuriy Bilonog (21,10 m).

En clôture, l’Ethiopie a conservé sa main-mise sur le 10.000 m dames et même réalisé le doublé. Berhane Adere a succédé au palmarès à Derartu Tulu (2001) et Gete Wami (1999) en s’imposant devant Werknesh Kidanea, la troisième place revenant à la Chinoise Yingjie Sun.

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info