Mondiaux de ski alpin: la Suédoise a décroché la descente hier et poursuit son sans-faute

ARE Anja Pärson est depuis hier, et sa victoire dans la descente des Mondiaux d'Are, la seule skieuse de l'histoire à avoir décroché l'or dans chacune des cinq disciplines. Victorieuse par le passé dans le slalom et le géant, sa mainmise sur les disciplines de vitesse depuis le début de la semaine lui permet d'inscrire à son palmarès au minimum un titre dans chacune des spécialités.

Déjà victorieuse du super-G mar- di et du super-combiné vendredi, la Suédoise a confirmé son emprise sur ces Mondiaux en réalisant la descen- te sans faute. Le tout à domicile et devant des centaines de supporters en admiration du talent de leur championne. "Gagner une descente, aux Championnats du Monde et en plus à la maison, c'est incroyable, fantastique. Gagner autant de médailles, en plus devant le Roi et la Reine, c'est vraiment quelque chose", explique, encore submergée par l'émotion, la skieuse de 25 ans.

Opérée du genou l'an dernier, Anja Pärson n'avait toujours pas enregistré le moindre succès depuis le début de la saison avant d'arriver à Are. Malgré un entraînement spécifiquement tourné vers ces Championnats du Monde, personne ne s'attendait à ce que la petite fille de Tärnaby éclabousse la compétition de cette manière. "Je me suis concentrée sur les épreuves de vitesse parce que je savais que j'avais des chances, et ça a bien marché pour moi. Mais maintenant, ça va être plus dur dans les disciplines techniques. Je connais bien cette piste de géant et de slalom, elle n'est pas facile et je n'y ai jamais fait de grands résultats."

Chez les hommes, la descente, initialement prévue samedi mais reportée en raison des mauvaises conditions météorologiques, est revenue au métronome norvégien qu'est Aksel Lund Svindal. Régulier depuis le début de saison, ce qui lui vaut de trôner en tête du classement de la Coupe du Monde, Svindal a réussi sa première perf depuis le début des Mondiaux . "J'avais réalisé de bons entraînements et j'étais confiant malgré les déceptions en super-G (13e) et en super-combiné (5e). Je comptais bien lutter pour le podium. Cette médaille d'or est un grand accomplissement."

Le vétéran suédois Patrick Jaerbyn, 37 ans, décroche une magnifique troisième place, derrière le Canadien Jan Hudec.



© La Dernière Heure 2007