Henin l'a annoncé sur son site Internet

BRUXELLES Depuis la tempête médiatique générée par sa décision de faire l'impasse sur la saison australienne, on attendait avec impatience que Justine Henin se prononce sur les nombreuses informations concernant son éventuelle séparation d'avec Pierre-Yves Hardenne. On savait que cette annonce aurait lieu via le site de la championne au début de cette deuxième semaine de l'Australian Open. Ce mardi soir, par acquit de conscience, on s'est donc branché pour la éniè-me fois sur le site www.henin-hardenne.be. Et là, on a très vite compris qu'il y avait du nouveau car le serveur a tout de suite renvoyé vers un autre site : www.justine-henin.be... Et, de fait, en tête de la pa-ge d'accueil, on a pu lire la confirmation : Justine et Pierre-Yves se séparent. Mais lisez plutôt la déclaration de l'actuel n°1 mondial :

"Comme promis, je reviens vers vous pour vous donner quelques nouvelles.

Côté tennis, j'ai repris les entraînements depuis quelque temps. J'ai modifié légèrement mon agenda en ajoutant l'Open Gaz de France à Paris.

J'évoluerai pas loin de la maison, et c'est toujours agréable. Ce sera mon premier tournoi cette saison, je devrai donc retrouver mes repères mais comme d'habitude, je donnerai le meilleur de moi-même !

J'espère que je pourrai à nouveau rapidement vous faire vibrer. Merci encore de votre soutien et à très bientôt !

Ces dernières semaines n'ont pas été faciles pour moi et mon entourage. Je dois vous annoncer que Pierre-Yves et moi avons décidé de nous séparer pour des raisons qui nous sont personnelles et que je vous demande de respecter. Je tiens particulièrement à vous remercier pour les très nombreux messages de soutien que vous m'avez envoyés durant cette période. Cela m'a beaucoup touchée."

Reste maintenant à savoir comment Justine Henin digérera ce nouvel épisode de sa vie. On dit nouvel épisode car, en un peu plus de dix ans, on peut dire que la Rochefortoise a traversé un nombre assez impressionnant de moments émotionnellement très différents. Il y eut, bien entendu, le drame engendré par le décès de sa maman, suivi de sa montée au sommet du tennis réservé aux juniores. Passée professionnelle, elle dut alors prendre la décision de quitter le giron familial afin de poursuivre son évolution tennistique et humaine. Bien lui en prit puisque, très vite, elle récupéra une stabilité mentale qui lui permit de monter dans le Top 10 . Mais il lui manquait encore une pièce à son puzzle de future mégachampionne. Cette pièce se nommait Pierre-Yves Hardenne avec lequel elle se maria en novembre 2002. Quelques mois plus tard, à la porte d'Auteuil, à Paris, elle remportait le premier de ses cinq tournois du Grand Chelem. Un hasard ? Certainement pas. Justine a, en effet, toujours reconnu que son mariage et son amour pour son époux lui avaient été très bénéfiques. "Grâce à Pierre-Yves ", racontait-elle déjà fin 2002, "j'ai pris confiance en moi. C'était la première fois que je tombais vraiment amoureuse [...] Je ne peux pas affirmer aujourd'hui que, du jour au lendemain, j'aie retrouvé mes marques grâce à cet amour partagé mais il m'a remise sur le bon chemin."

Ce chemin, Justine devra désormais l'arpenter seule. Enfin, pas tout à fait car, à ses côtés, il y aura toujours le fidèle Carlos Rodriguez, le coach qui lui a toujours servi à la fois d'entraîneur, de grand-frère et de confident. Et gageons que, comme à chaque sortie d'épreuve, elle parviendra à retrouver de sa superbe et à remporter des titres majeurs...



© La Dernière Heure 2007