La phase qualificative pour la finale de cette compétition inédite va se tenir dans cinq villes universitaires de Belgique.

Non, les avions en papier ne sont pas réservés aux plus jeunes ! Preuve en est, le plus grand concours d’avions en papier du monde, organisé par Red Bull, est de retour. Cette année, des étudiants de plus de 80 pays sont en lice pour une place de qualification à la grande finale qui se tiendra à Salzbourg, en Autriche, du 16 au 18 mai 2019.

Cet événement, appelé Red Bull Paper Wings, est le plus grand événement Red Bull destiné aux étudiants. L’idée est à la fois simple et ingénieuse : les étudiants doivent plier et faire voler une feuille de papier aussi loin, le plus longtemps ou le plus artistiquement possible dans les airs. Tous les vainqueurs nationaux des trois catégories - distance la plus longue, meilleur temps de vol et voltige - seront invités à la finale mondiale qui se déroulera à Salzbourg dans l’emblématique Hangar-7, où seront sacrés les champions du monde ultimes.

Pour la catégorie "voltige", les participants sont invités à soumettre une courte vidéo via Instagram. Un gagnant par pays sera sélectionné par un jury et un vote public.

Du côté belge, la compétition va battre son plein. Ainsi, tous les étudiants âgés de 18 ans et plus peuvent s’inscrire dès maintenant. La phase qualificative pour la grande finale se déroulera à chaque fois dans une ville universitaire différente. Le 23 avril à l’Aula Magna de Louvain-La-Neuve, le 24 avril au ‘t Kuipke de Gand, le 25 avril au Sporthal De Nayer de Louvain, le 30 avril dans les Anciens Abattoirs de Mons. La finale nationale se tiendra, elle, le 2 mai dans la serre Plein Publiek de Bruxelles.

"Oublie les licences de pilote, les réacteurs et la douce odeur de kérosène : une simple feuille de papier suffit pour fendre l’espace aérien. Ainsi qu’une technique de pliage astucieuse, pour faire voler ton engin le plus loin, le plus longtemps ou le plus acrobatiquement possible ! Pas facile, parce qu’il faut une bonne dose de créativité, d’imagination et de connaissances en physique", explique l’organisation.

Les techniques pour remporter cette compétition inédite sont multiples et variées, comme peut en témoigner ce champion de wingsuit (discipline sportive de vol en combinaison ailée, NdlR). "La ressemblance entre mon wingsuit et un avion en papier est frappante. Mon conseil ? Keep it simple ! Les concepts simples sont généralement les plus efficaces. Une simple feuille de papier permet de faire énormément de choses", déclare Cedric Dumont, athlète Red Bull et wingsuiter professionnel.

Les participants qui souhaitent s’entraîner en vue des qualifications peuvent se rendre à Technopolis, le centre flamand des Sciences situé dans la commune de Malines, qui apporte son soutien en partageant les trucs et astuces nécessaires afin de réaliser le meilleur avion en papier possible. "Concevoir des avions en papier ? Expérimenter, tester et (ré) essayer jusqu’à ce que ça marche ? Ici à Technopolis, il ne nous en fallait pas plus pour bondir de joie lorsque nous avons entendu parler de cette compétition ! Le concours montre une fois de plus que la science est vraiment partout, même dans les avions en papier. Nous sommes prêts pour le décollage", explique le centre des Sciences.

Pour la petite histoire, le record du monde actuel a été établi par Takuo Toda (Japon, 2009), avec 27,9 secondes de vol, et Joe Ayoob (USA, 2012), avec 64,14 mètres pour la plus longue distance. C’est donc un fameux défi qui attend les étudiants belges !