Nairo Quintana a repris l’entraînement après avoir été renversé par une voiture, chez lui, en Colombie. Et il espère retrouver son efficacité du début de saison. Car, à la sortie de l’hiver et au début du printemps, il avait été un des hommes forts des premières compétitions. Sur les deux premiers mois de courses, il a décroché cinq victoires, soit autant que Remco Evenepoel, tandis que Tadej Pogacar vient d’égaliser en remportant son championnat national du contre-la-montre.

Son retour au premier plan depuis qu’il est arrivé cette saison chez Arkea-Samsic n’a pas échappé aux grands favoris du Tour de France. Dont Primoz Roglic. "Quintana a déjà montré à quel point il est bon cette année et il sera difficile à arrêter sur le Tour de France", a commenté à Cycling news le Slovène, qui est le dernier vainqueur sortant d’un Grand Tour, puisqu’il avait dominé la Vuelta en fin de saison dernière. "Il semble avoir fait le bon choix de changer d’équipe."

Ce que le principal intéressé a confirmé, dans un entretien accordé à Marca. "Arkea-Samsic m’a très bien accueilli et c’est ce dont j’avais besoin : être bien, être heureux de ce que je fais", a-t-il déclaré, lui dont les relations avec Alejandro Valverde, avec qui il devait partager le leadership chez Movistar, n’ont pas toujours été simples. "Je suis donc ambitieux et très motivé par rapport au Tour de France. J’ai envie de retrouver le podium. Mais je ne suis pas le favori. Je vois plus Egan Bernal dans ce rôle, avec son équipe Ineos, mais aussi les Jumbo-Visma."