L’année a commencé sur les chapeaux de roues pour Marten Van Riel ! Engagé ce samedi, à Dubaï, l’Anversois y a remporté le demi-Ironman (1,9 km de natation, 90 km à vélo, 21 km à pied), signant un chrono exceptionnel de 3h26’06. Quatrième aux Jeux de Tokyo sur la distance olympique, Marten a décroché, à 29 ans, sa deuxième victoire sur mi-distance après celle de 2019, à Xiamen, en Chine.

Van Riel a, surtout, devancé le Danois Baekkegard (3h27’54) et le Français Le Corre (3h33’01) pour réussir la deuxième performance mondiale, derrière les 3h25’21 du Norvégien Blummenfelt, en 2019. Le champion olympique a, lui, terminé dixième en 3h49’07, à… 23 minutes de Marten Van Riel. Dans le clan belge, Bart Aernouts (vainqueur de l'épreuve en 2020) a pris la septième place, en 3h38’18.

Pour signer cette victoire de prestige, Marten a mené l’épreuve de bout en bout, sortant de l’eau en 22’49 (1’12 au 100 m). Seul Daniel Baekkegard est parvenu à l’accompagner à vélo (à 47,45 km/h de moyenne !), mais le Danois n’a pu suivre le rythme du Belge en deuxième transition (1’03) et dès le début du semi-marathon, que Marten Van Riel a bouclé en 1h07'56 (3’14 au km).

Bart Aernouts, cinquième après les 90 km à vélo (juste devant Pieter Heemeryck, deuxième en 2020, qui a abandonné…) s’est donc classé septième. Côté féminin, la victoire est revenue à l’Allemande Laura Philipp, en 3h53’03, devant la Suissesse Ryf (3h56’55) et la Britannique Lucas (4h07’03).