Les deux premiers stops se déroulaient à Ordino-Arcalis, en Andorre. Le retour aux choses sérieuses en cette période si particulière. Avec l’annulation du Freeride World Tour à Hakuba, au Japon, en raison des restrictions COVID-19, les athlètes ont eu une seconde chance en Andorre, ne montrant aucun signe de fatigue après la masterclass de vendredi dernier.

Lors de la première étape, en ski homme, c’est l’Américain Ross Tester qui s’est imposé au côté de la Norvégienne Hedvig Wessel pour les femmes. Et en snowboard, la Française Marion Haerty s’est encore une fois imposée, confirmant son statut de grande favorite, au côté du Britannique Cody Bramwell pour les hommes.

Lors de la deuxième étape, en ski homme, c’est l’Américain Andrew Pollard qui s’est imposé au côté de la Suisse Elisabeth Gerritzen pour les femmes. Et en snowboard, la Française Marion Haerty, triple championne du monde, réalise sa deuxième victoire sur le circuit 2021, au côté du Britannique Blake Moller pour les hommes.

Concernant le Freeride World Qualifier, le circuit mondial de qualification conçu pour développer le talent et les compétences des athlètes en devenir, on notera la victoire en Suisse début mars du snowboardeur belge Gilles Nevens. Une carrière prometteuse l’attend.

Le freeride est la forme la plus pure de ski et de snowboard. Les riders s’élancent sur un versant de montagne naturel et inaltéré, sans parcours défini et sans chronomètre. Oubliez de placer des bâtons de slalom en bas de la montagne. Oubliez la construction de sauts, de half-pipes et de tables. Oubliez l'entretien des pistes. Les compétitions de freeride ont pour but de jouer avec les caractéristiques du terrain qui se trouvent sur n'importe quel versant de la montagne, dans le format le plus excitant et le plus élémentaire possible. Il y a une porte de départ au sommet et une porte d'arrivée en bas. C'est tout.

Voici l’esprit du Freeride World Tour. Malgré les événements, la passion reste inchangée et les athlètes prêts à dévaler les pentes durant cette édition 2021.

"La situation actuelle va donner une tournure particulière à la saison 2021. Cependant, les riders sont impatients de retrouver la neige et nos partenaires nous soutiennent pleinement. Nous serons sans aucun doute une fois de plus inspirés par la progression continue des athlètes. Des Juniors, aux Qualifiers en passant par le World Tour, un nouveau chapitre du sport et du Freeride World Tour sera écrit en 2021". Explique Nicolas Hale-Woods, le CEO de Freeride World Tour.