Les sélections sont ainsi terminées et la délégation suisse se composera de 116 sportifs. C'est la plus importante représentation helvétique depuis Atlanta en 1996. A Rio, 105 athlètes suisses avaient disputé les JO de 2016. S'il confirme sa participation, le Bâlois, vainqueur de 20 tournois du Grand Chelem, tentera d'ajouter une médaille à sa collection olympique qui compte déjà l'or en double en 2008 à Pékin (avec Stan Wawrinka) et l'argent en simple en 2012 à Londres.

Viktorija Golubic (WTA 66) et Belinda Bencic, 11e mondiale, sont aussi sélectionnées côté féminin en tennis.

La dernière sélection voit aussi les cavaliers de saut d'obstacles s'aligner avec des prétentions autour de Steve Guerdat, qui disputera lui aussi ses cinquièmes JO, Martin Fuchs, Beat Mändli et Bryan Balsiger. Seuls trois cavaliers par pays sont autorisés à concourir. Le choix définitif doit encore être posé.

L'objectif de médailles fixé par Ralph Stöckli, le chef de mission de l'équipe olympique suisse est de "7+". "Nous aurions pu fixer un objectif plus haut. Mais au vu des 15 mois difficiles que nous avons tous vécus et qui nous ont montré quelles sont les priorités, il est plus juste de dire que nous voulons avant tout dépasser les sept médailles de 2016 et des Jeux Olympiques de Rio", a justifié Ralph Stöckli.