Face au Canada, l’heure des choix pour les Diables Noirs

Ils sont à la croisée des chemins après la désillusion face aux Pays-Bas.

Face au Canada, l’heure des choix pour les Diables Noirs
©DEMOULIN BERNARD

Il y a déjà cinq mois que l’ovale a fait faux bond aux Diables Noirs lors de ce sinistre derby des plats pays face aux Bataves en match de barrages du Rugby Europe Championship. Les Diables Noirs étaient relégués à l’étage inférieur et évolueront en Rugby Trophy, où ils défieront à partir de février 2022 l’Ukraine, l’Allemagne, la Suisse, la Pologne et la Lituanie. Avec le secret espoir de remporter le championnat et de défier le barragiste pour retrouver sa place dans l’antichambre du Six Nations.

Frédéric Cocqu, le T1 des Diables, et son staff (considérablement remanié) ont visiblement choisi de tourner une page et de puiser largement dans l’effectif des Brussels Devils, engagés depuis deux mois en Rugby Cup. Dans la sélection retenue pour le test-match face au Canada, on ne retrouve guère de joueurs présents au coup d’envoi face aux Pays-Bas. Par choix, contraint ou forcé, par défaut ?

Difficile de répondre de manière précise. Tom Cocqu doit composer avec l’absence de certains cadors blessés ou non libérés par leurs clubs respectifs alors que d’autres ont clairement fait le choix de ne plus répondre aux convocations, du moins pour le moment. Si le test face aux Canucks pourra déjà servir de base travail au staff en jaugeant les éléments ayant disputé les matchs en Rugby Cup avec les Brussels Devils, nul doute que toutes les forces vives seront nécessaires dans trois mois pour goûter à nouveau à l’élite du rugby européen, sans quoi les Diables seront contraints de végéter en Trophy de nombreuses années avec la conséquence de freiner le développement du rugby belge.

Le renouveau de notre rugby passe par de gros résultats face aux Nations que nous n’avons plus défié depuis près d’une décennie (hormis l’Allemagne) et qui nous attendront chaque fois avec le couteau entre les dents. À moyen terme, il ne suffira pas de viser les échéances mondiales de 2027 et 2031. Les résultats devront suivre à court terme…

Le noyau de la Belgique  :

Abrahams ; Bastin ; Berguet ; Cocqu ; Deceuninck ; Decubber ; Dequenne ; De Smet ; Dumez ; Godsmark ; Hendrickx ; Mortier ; Opsomer ; Pazgrat ; Poupaert ; Raynier ; Remue ; Reynaert ; Ruelle ; Tauzia ; Torfs ; Van Parys ; Wallraf.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be