Le début d’une nouvelle ère pour les Diables noirs

En Allemagne, les Diables noirs veulent poser les fondements de la remontée en Six Nations bis.

Le début d’une nouvelle ère pour les Diables noirs

Toujours (re)mettre l’ouvrage sur le métier. Ces mots ont dû trotter dans la tête des Diables ces derniers jours après les retrouvailles avortées avec le public belge à la suite de l’annulation, le week-end dernier, du match contre l’Ukraine et le forfait qui en découla avec les cinq points de la victoire à la clé.

C’est finalement ce samedi à Heidelberg, en Allemagne, que nos Diables noirs entameront leur tournoi en Rugby Europe Trophy avec la volonté avouée de remonter au plus vite dans l’antichambre du Six Nations avec dans le viseur la Coupe du monde 2027 pour oublier définitivement le match de barrage perdu contre les Pays-Bas qui reste toujours en travers de la gorge des Diables et de leurs supporters.

Le début d'une nouvelle ère et d'un nouveau challenge pour les hommes de Frédéric Cocqu. Ce n'est un secret pour personne : plusieurs cadres, titulaires ces dernières saisons, ont décidé de faire l'impasse, provisoirement, sur une sélection nationale. "On alignera contre l'Allemagne un quinze qui sera une panacée de joueurs confirmés et de joueurs à l'avenir prometteur. Malheureusement, plusieurs cadres qui devaient jouer contre l'Ukraine ne sont pas disponibles ce week-end, eu égard à notre statut de phalange 100 % amateurs et à leurs agendas professionnels. Il y a un groupe de cinquante joueurs et chacun aura du temps de jeu lors des quatre matchs au programme en s'octroyant de nombreuses rotations pour autant qu'elles soient complémentaires en fonction des blessures et des indisponibilités. Lors de ce programme en deux blocs de rencontres (NdlR : la Belgique jouera ses trois dernières joutes entre le 12 et le 26 mars en Suisse, contre la Pologne et en Lituanie)."

Cette après-midi, face à une équipe allemande toujours solide et qui occupe la deuxième place du classement provisoire derrière la Pologne, la Belgique devra frapper d'entrée de jeu un grand coup dans cette compétition, sachant aussi, comme le souligne Julien Berger, le demi de mêlée des Diables qui formera la charnière avec Henri Dequenne, que "la Belgique sera attendue à chaque au tournant lors de chaque rendez-vous".

Réponse sur le terrain dans quelques heures…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be