Succès des Diables Noirs en Allemagne

Nantis du bonus offensif, mission accomplie pour les jeunes Belges.

Succès des Diables Noirs en Allemagne

L’entrée en lice des Diables Noirs en Europe Rugby Trophy avait été postposée d’une semaine après le forfait ukrainien. Conséquence, dans le clan belge, on avait dû modifier les plans en terme de préparation et on redoutait ce premier match sur le sol allemand. D’un point de vue comptable, la Belgique pouvait réaliser une excellente affaire pour autant qu’elle s’impose en prenant le bonus offensif.

Mission accomplie pour les hommes de Frédéric Cocqu qui répondaient à une pénalité des Allemands pour inscrire le premier essai du match via Viktor Pazgrat et transformé par Florian Remue (3-7). La relève belge commettait certaines erreurs de jeunesse en concédant quelques pénalités qui permettaient aux Teutons de rester au contact mais, dans l’intervalle, les Diables aplatissaient à nouveau en terres promises pour rester aux commandes (6-14) via le capitaine Maximilien Hendrickx. Sur une grosse mésentente en défense, les Allemands ne lâchaient rien et déposaient l’ovale entre les perches (16-14). La Belgique eut le bon goût de repasser devant juste avant la pause sur un ballon porté, consécutif d’une "pénal-touche", pour s’adjuger un viatique (16-19) avec, à la finition, un Julien Berger auteur d’un gros match.

Un quart d’heure de pause qui apporta un adjuvant psychologique aux Diables puisqu’ils plantaient leur quatrième essai du match, synonyme de bonus offensif, dès le retour des vestiaires en profitant d’un ballon récupéré en mêlée (16-26) via encore Viktor Pazgrat, le joueur de Frameries. L’Allemagne répondit du tac au tac cinq minutes plus tard (23-26). Les Diables Noirs reprirent dès cet instant les rênes du jeu en affichant leur supériorité dans tous les secteurs du jeu mais la délivrance tardait… Elle tomba enfin à un quart d’heure du terme sur un nouveau ballon porté pour porter l’estocade finale (26-33) par Vincent Tauzia. Nantie de 10 points, la Belgique revient dans le sillage de la Pologne qu’elle accueillera le 19 mars.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be