Tournoi des six nations: la France s’envole vers le Grand Chelem

Le XV de France a poursuivi son sans-faute devant l'Ecosse (36-17) tandis que l'Angleterre a enchaîné contre le pays de Galles (23-19), samedi lors de la 3e journée du Tournoi des six nations 2022.

Tournoi des six nations: la France s’envole vers le Grand Chelem
©AFP

Six ans que les Tricolores piaffaient d’impatience pour renouer avec la victoire à Murrayfield. Une sixième victoire de rang, une première depuis près de 20 ans. Une moyenne de 30 points inscrits depuis l’avènement de l’ère Galthié à la tête des Tricolores.

N’en jetez plus, la coupe est pleine. Un alignement de chiffres qui donnent le tournis aux adversaires d’Antoine Dupont qui justifie, match après match, son statut de meilleur joueur du monde actuellement. La France redoutait le Chardon ardent et craignait qu’il ne fut une fois de plus indigeste. Samedi après-midi à Édimbourg, le plat écossais ne présenta aucun signe de piquant et les Bleus purent dérouler leur rugby sans aucune période de flottement comme ce fut le cas face aux Irlandais. Et s’il fallait encore un chiffre pour confirmer l’état de grâce des Bleus depuis près de deux ans et leur entame de match diabolique, on retiendra qu’ils ont inscrit 21 essais lors des 20 premières minutes à chaque sortie…

Et ce fut encore le cas en Écosse avec l'essai de Peato Mauvaka après trois minutes de jeu à peine. Antoine Dupont avait déjà déposé l'ovale en terres promises après moins de deux minutes contre l'Irlande. On ne rejouait seulement depuis quelques minutes quand, s'appuyant sur un travail énorme des avants, relayé par une chistera de Baille à Moefena, lequel aplatissait le 2e essai. "Dans un match, on ne peut pas cocher toutes les cases, il y a des moments où l'on doit gérer des temps faibles, avait souligné Galthié cette semaine. L'enjeu pour nous sera d'éviter d'avoir des temps faibles trop faibles". Or, ce "trou d'air" comme l'avait appelé Dupont après l'Irlande, n'a pas eu lieu face à l'Écosse, puisque, après une baisse de régime juste avant la pause, les Bleus ont tenu ferme à leur retour des vestiaires, plantant encore deux caviars lors des vingt premières minutes de la seconde période via Danty et Penaud. La messe était dite depuis longtemps.

Des signes à confirmer à Cardiff dans 15 jours face aux Gallois. Et justement, le XV du Poireau a subi les assauts des Anglais pendant plus d’une mi-temps (17-0) avant de sonner la révolte en inscrivant trois essais, en vain (23-19)... Ce dimanche, l’Irlande reçoit l’Italie pour rester au contact des Bleus…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be