Un revers affligeant de médiocrité pour les Diables noirs

Pendant une heure, les Diables Noirs ont surnagé dans un océan de désespoir !

Un revers affligeant de médiocrité pour les Diables noirs

On nous avait vendu le déplacement en Suisse comme le match piège par excellence. Et dans le piège, les Diables Noirs s’y sont engouffrés la tête la première pendant plus de soixante minutes. Mais employer le mot "piège" s’apparenterait à camoufler la réalité des faits. Le registre complet de ce qu’il ne faut pas commettre comme erreurs quand on évolue à ce niveau nous a été proposé dans tous les secteurs de jeu. Ce sont les fondamentaux qui sont la base du rugby, clament depuis des lustres les spécialistes. Force est de constater que les hommes de Frédéric Cocqu ont joué un rugby affligeant sur le sol helvétique. Que cela soit en touche, en mêlée, dans le jeu court ou long, dans les regroupements ou dans les choix de stratégie, tout ne fut que gâchis…

Au final, il n’y a que quatre points d’écart mais la Belgique était encore menée 19-6 à l’heure de jeu. Les plus optimistes retiendront que les Diables ont inscrit deux essais (Dienst et Cornez) dans le dernier tiers de la rencontre. Soit. Mais ces quatre petites unités d’écart, c’est vraiment l’arbre qui cache la forêt.

Au coup d’envoi de la rencontre contre la Suisse, deux joueurs seulement étaient de la partie lors de la mémorable victoire contre la Russie. C’était il y a à peine deux ans mais cela semble une éternité. Même l’envie et l’honneur de porter le maillot de l’équipe nationale semblent s’être étiolés au fil des mois.

Certains cadres de l’époque ont été rappelés pour le déplacement en Suisse mais ont décliné l’invitation pour diverses raisons. Justifiées ou pas. Ce n’est pas à nous de juger mais si ces joueurs invoquent que le Rugby Europe Trophy est moins sexy parce que l’on ne joue plus les équipes de l’antichambre du Tournoi des Six nations, où est passée la fierté d’arborer le blason national ?

Le plus surréaliste dans cette histoire, c’est que la Belgique prend le bonus défensif et pourra sans doute remonter en Rugby Championship. Mais en évoluant à ce niveau, on prendra 100 points contre des phalanges comme la Géorgie, l’Espagne ou la Roumanie… Samedi prochain au Mandela, les Diables doivent une fameuse revanche à leurs supporters face à la Pologne !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be