La Belgique reste une nation mineure pour World Rugby

Une nouvelle compétition mondiale dans les tiroirs de World Rugby en 2026, la Belgique ne devrait pas en être. Pour le moment…

La Belgique reste une nation mineure pour World Rugby
©D.R.

Réuni cette semaine à Dublin, les dirigeants de World Rugby envisagent de mettre sur pied une nouvelle compétition mondiale dès 2026 entre la Coupe du monde 2023 chez nos voisins tricolores et celle de 2027 en Australie. Une compétition à deux niveaux qui chamboulerait le calendrier international mais qui ne concernerait pas la Belgique, en tout cas, pas dans un premier temps, contrairement aux Pays-Bas…

Selon les informations livrées par le Times anglais, les phalanges qui composent le Tournoi des Six Nations ( Angleterre , Pays de Galles , Écosse, Irlande , France et Italie ), ajoutées à celles qui disputent le Rugby Championship (Afrique du sud, Nouvelle-Zélande , Australie et Argentine ) plus les Fidji et le Japon seraient amenées à se rencontrer dans un format pour le moins particulier. Le gratin mondial se retrouverait tous les deux ans, lors des années paires, pour ne pas empiéter sur la Coupe du monde et la tournée des Lions . Chaque équipe de l'hémisphère nord affronterait une reprise un rival de l'hémisphère sud, à domicile ou à l'extérieur en juillet puis en novembre. Pour réduire le temps de déplacement, les « sudistes » seraient divisés en deux blocs, l'équipe la moins bien classée jouerait ses tests de juillet en territoire neutre. Les deux meilleures équipes après six matches se rencontreraient dans la foulée dans une grande finale programmée fin noé²"vembre.

Jusqu’à ce stade, les Diables Noirs ne sont pas concernés. Mais là où cela devient intéressant, c’est que World Rugby poserait en corollaire un système de promotion/relégation. L’autorité suprême du rugby envisagerait de créer une seconde division au sein de cette nouvelle compétition. Les Samoa , les Tonga , les États-Unis , le Canada , l' Uruguay , le Chili , la Namibie , la Géorgie , la Roumanie , l' Espagne , le Portugal et… les Pays-Bas pourraient en faire partie. L'une de ces équipes pourraient avoir la possibilité de monter aux dépens d'une nation de la première division via des matchs de barrage. Les nations émergentes auraient déjà donné leur accord pour former cette deuxième division dès 2024. On suppose bien entendu que World Rugby se base sur le classement du récent Rugby Europe Championship que la Belgique vient, il y a quelques semaines de réintégrer. Pourquoi ne pas tenir compte du classement à l’issue du prochain REC où la Belgique pourrait très bien éviter la culbute en lieu et place des Bataves ? Nul doute que les dirigeants de la fédération sauront faire valoir leurs arguments auprès de World Rugby en transitant par Rugby Europe même si la Belgique ne représente pas un poids conséquent sur l’échiquier mondial. Et l’on revient toujours au même postulat et cette satanée défaite face aux Pays-Bas qui nous a obligés à disputer le Rugby Europe Trophy pendant une saison… Sans oublier l’aspect financier puisque World Rugby envisagerait de ne plus accorder les bénéfices générés par cette nouvelle compétition au seul pays hôte. On parle de 40% de revenus supplémentaires par rapport à la situation existante… Un argument de poids qui pourrait convaincre les clubs de libérer plus souvent leurs internationaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be