Rugby: non, la fougère argentée néo-zélandaise n’est pas fanée

Les All Blacks ont redressé la tête en s’imposant à Johannesburg dans l’antre des Springboks après trois revers consécutifs. Mais l’avenir du coach Ian Foster et de son staff est toujours en suspens...

Rugby: non, la fougère argentée néo-zélandaise n’est pas fanée
©AFP
Dans le clan des All Blacks, battus par les Springboks la semaine dernière en ouverture du Rugby Championship avec un troisième revers de rang à la clé après les deux échecs contre les Irlandais, personne ne donnait cher de la peau du coach Ian Foster et du capitaine Sam Cane au pays du long nuage blanc. Déchaînés pendant une semaine, la presse néo-zélandaise et les fans des Kiwis de manière générale n’auraient pas pardonné une quatrième humiliation consécutive. Pour leur seconde rencontre sur le sol sud-africain, les All...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité