Les All Blacks ont remporté le Rugby Championship pour la 3e fois de rang

Tous les doutes ne sont pas levés au pays du long nuage blanc mais les Néo-zélandais ont retrouvé un vrai noir plaisir.

Les All Blacks ont remporté le Rugby Championship pour la 3e fois de rang
©Belga

Les All Blacks ont remporté le Rugby Championship 2022 pour la troisième fois de rang, un 18e succès depuis 1996. Bien sûr, les puristes n’auront de cesse de répéter à l’envi que la cuvée actuelle des Kiwis n’est qu’une pâle copie des doubles champions du monde 2011 et 2015 des Carter, Nonu ou McCaw, mais force est de constater, qu’après un début d’été pourri par les deux revers face au XV du Trèfle, les hommes de Ian Foster ont su recouvrer un noir plaisir non dissimulé pour s’offrir un nouveau sacre devant les Springboks. Tout ne fut pas parfait, loin de là, surtout après la gifle reçue des œuvres des Pumas sur leurs terres. La presse néo-zélandaise ne se fit pas prier pour demander la démission de Ian Foster, soutenu très timidement par son président Mark Robinson. Le couperet n’est pas passé loin mais les dirigeants de l’exécutif néo-zélandais procédèrent à un ajustement de taille en désignant l'ancien sélectionneur irlandais Joe Schmidt comme entraîneur de l'attaque des All Blacks. À ceux qui les voyaient ne faire que la figuration dans un an lors du Mondial en France, il faudra peut-être faire un pas, voire deux en arrière. Les coéquipiers de Sam Cane ont tout de même passé la bagatelle de 195 points en six matches aux Wallabies, Pumas et Springboks.

Samedi, les All Blacks ont laminé les Australiens 40-14 lors de la 6e et dernière journée du Rugby Championship à Auckland où les Australiens ne se sont plus imposés depuis 1986. Un fameux pas vers le titre était franchi en en attendant le résultat du duel à distance avec l'Afrique du Sud. Cette dernière, dans un match poussif et parsemé de cartons jaunes face aux Argentins, ne put jamais espérer remonter le déficit de 39 points à combler sur les All Blacks même s'ils émergèrent en fin de match 38-21. "Je suis ravi de cette performance, on peut toujours s'améliorer, mais j'ai aimé notre attitude", a déclaré Ian Foster après la rencontre. "Les empêcher de marquer pendant les 60 premières minutes, c'était énorme", s'est aussi félicité le capitaine des All Blacks Sam Whitelock. Après leur victoire difficile à Melbourne la semaine dernière (37-39), où ils l'avaient emporté sur un essai après la sirène, les Néo-Zélandais ont fait preuve de plus de maîtrise samedi à l'Eden Park dans un match à sens unique.

Dans un pays où le rugby est une religion, Il n'est pas certain, cependant, que ce titre remporté dans la douleur parvienne à faire taire toutes les critiques visant les All Blacks et leur sélectionneur Ian Foster, dont les résultats sont en dents de scie depuis le début de son mandat. À douze mois de la Coupe du monde chez nos voisins tricolores, Ian Foster gagne un peu de répit avec ce succès, mais manque encore de certitudes aussi bien sur la composition de son groupe que sur le jeu de son équipe, qui affrontera lors d'une tournée en novembre le pays de Galles, l'Écosse et l'Angleterre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be