Quelques heures avant les trois dernières rencontres de l’édition 2020 du Six Nations, trois nations, l’Irlande, l’Angleterre et la France, séparées par un seul petit point, pouvaient encore remporter le Tournoi à l’occasion de la 5e et dernière journée. Sur le papier, l’Angleterre, qui se déplaçait à Rome pour y jouer la Squadra, semblait avoir le plus de chance de ramener la coupe à la maison, pour la première fois depuis 2017. Vainqueurs poussifs à Rome 5-34 avec un rugby entaché d’innombrables fautes techniques et d’un déficit criant de concentration en première mi-temps face à des Italiens volontaires, les Anglais ont assuré le job, décrochant le bonus offensif vital, mais sans aucune lumière dans leur jeu qui avait charmé le Mondial 2019.

Le Six Nations 2020 prenait la forme d’un compte d’apothicaires puisque, au coup d’envoi de France-Irlande, les Bleus avaient un passif de 31 points inscrits par rapport aux Anglais et devaient donc laminer les Irlandais en termes de points et d’essais. Des Verts qui, eux, pouvaient se contenter + d’un succès avec un écart de plus de 7 points par rapport à leur adversaire pour coiffer le XV à la Rose sur le fil.

Sur la pelouse parisienne, Bleus et Verts se rendirent coup pour coup au score mais les Tricolores, à l’image de leur match contre les Gallois concédaient trop de pénalités (7 en 30 minutes alors que la norme exige moins de 10 penalités concédées sur un match) pour pouvoir prétendre remporter le Tournoi.

Plus disciplinés en seconde période, les Bleus ont donné des sueurs froides aux Anglais confinés dans leur chambre d’hôtel dans l’attente du résultat final. La victoire française (35-27) mais avec une différence de points trop étroite suffisait au bonheur des Anglais pour s’adjuger le Tournoi 2020. Le point de bonus défensif laissé aux Anglais en février suscitera bien des regrets…

Classement final : 1. Angleterre 18 pts (+44) ; 2. France 18 (+21) ; 3. Irlande 14 (+30) ; 4. Ecosse 14 (+18) ; 5. Galles 5 (+21) ; 6. Italie 0 (-134).