Après un hommage rendu à Diego Maradona par les All Blacks, ces derniers ont largement dominé les Argentins pour s'offrir pour la 17e fois le tournoi de l'hémisphère sud, malgré deux défaites contre l'Australie (24-22) et l'Argentine (25-15). L'Afrique du Sud, championne du monde et tenante du titre, avait déclaré forfait avant la compétition.

Avant le début de cette rencontre à Newcastle, au nord de Sydney en Nouvelle-Galles du Sud, le capitaine néo-zélandais Sam Cane a présenté un maillot des Blacks floqué du N.10 et du nom de Maradona. Un geste de respect suivi du haka traditionnel... et d'une tout aussi traditionnelle démonstration de rugby.

Car, s'ils ont encore fait preuve de fébrilité, les Blacks ont su rester intraitables en défense et ont fini par percer le rideau argentin pour retrouver leur fierté par ce score fleuve.

Les essais sont signés du talonneur Dane Coles (12e), du troisième ligne Ardie Savea (52e), de l'ailier Will Jordan (68e, 70e) et de Patrick Tuipulotu (80e+4). Tous transformés par Richie Mo'unga, également auteur d'une pénalité (13 pts).

Les Pumas, qui avaient fait chuter les All Blacks pour la première fois de leur histoire le 14 novembre grâce à un festival de Nicolas Sanchez, ont cette fois été à court d'idées. Ils joueront le dernier match du Rugby Championship contre les Australiens, samedi prochain à Sydney, pour la deuxième place.