Cette défaite enlève à l'Écosse, déjà battue par le Pays de Galles, toute chance de remporter le Tournoi, malgré son match en retard contre la France, reporté en raison de cas de Covid chez les Bleus, alors que l'Irlande était déjà hors course.

Dans un match bien moins palpitant que l'Angleterre-France de samedi qui a fini avec le même écart (23-20), on a longtemps cru que l'Irlande, réaliste et dominatrice sur les fondamentaux, allait l'emporter sans trop de peine.

L'Écosse n'aura mené que 7 petites minutes, après un essai spectaculaire de Finn Russell, auteur d'une sorte de "coup du sombrero" en faisant passer le ballon au pied au-dessus de l'ailier irlandais James Lowe, avant d'aplatir (10-8, 27e).

Cet essai avait répondu à la première banderille irlandaise, sur une passe au pied de Johnny Sexton dans l'en-but que Stuart Hogg et Chris Harris n'ont pas réussi à capter, au profit de Robbie Henshaw en embuscade (5-0, 7e).

La botte de Sexton, profitant d'une discipline défaillante des locaux, avait permis aux verts de finir le premier acte en tête (14-10) et le début de seconde période était aussi tout à leur avantage.

- Les éclairs écossaise n'ont pas suffi -

Avec notamment une domination outrancière à la touche, l'Irlande s'est détachée avec un essai en force de Tadghe Beirne - confirmé par l'arbitre français Romain Poite qui a littéralement plongé au coeur de la mêlée -, et transformé par Sexton, qui a ajouté cinq minutes plus tard trois points de plus pour donner 14 longueurs d'avance aux visiteurs (24-10, 54e).

Mais la brillance des Écossais a fini par rejaillir par éclairs, avec un superbe essai de Huw Jones, 5 minutes après son entrée, qui a échappé à quatre adversaires pour redonner espoir au XV du chardon à l'heure de jeu (24-17).

Visiblement marqués physiquement, les Irlandais ont encore cédé sur une longue phase de pilonnage de la ligne adverse, Hamish Watson pensant donner au moins le nul à son équipe (24-24, 73e).

Mais sur l'offensive suivante, le demi de mêlée écossais Ali Price a tardé à relâcher un ballon et sur la pénalité, tout près de la touche, Sexton a donné une victoire étriquée mais méritée à l'Irlande qui n'avait jusque là battu que l'Italie, perdant contre le Pays de Galles et la France.

C'est aussi l'Italie que l'Ecosse affrontera pour l'honneur la semaine prochaine, mais après cette défaite, qui s'ajoute à celle encaissée au Pays de Galles, ce Tournoi débuté dans l'ivresse d'un succès historique à Twickenham, est devenu un peu fade.