La tâche était plus que difficile pour les Tricolores avant de défier la muraille écossaise. En 80 minutes de combat, les hommes de Fabien Galthié devaient inscrire le tiers du total d’essais encaissés par le quinze du Chardon en 720 minutes, soit lors des neuf dernières sorties des Écossais sur le Six Nations. Et sur l’édition 2021, Finn Russell et ses compères affichent aussi la meilleure défense avec un petit passif de 68 points encaissés. Alors, que faire dans le chef des Bleus : ne point trop porter le ballon ou se ruer vers l’attaque à tout-va pour empêcher les Gallois d’être sacrés ? Après la pénalité initiale de Ntamack, l’Écosse doucha les espoirs des Bleus via un ballon porté puissant de Van der Merwe qui aplatissait en deux temps (3-7). En fin de première période, les Tricolores recouvrirent leur rugby quand Brice Dulin se trouva à la réception d’une passe sautée de Dupont (13-10). Les hommes de Fabien Galthié avaient subi l’agressivité écossaise pendant plusieurs minutes avant d’inverser la tendance et de contraindre les Écossais à jouer à 14 pendant dix minutes au retour des vestiaires.

Et les Français en profitèrent en aplatissant dans l’en-but juste après la pause sur une relance des Bleus initiée par Dulin, relayée par Vakatawa et conclue par Penaud (18-10). Mais le XV du Chardon avait de la ressource et revint aux affaires via un essai accordé à Cherry (18-20). sur un maul. Le 2e ligne Rebbadj redonnait encore espoir aux Bleus mais Van der Merwe apporta la touche finale (23-25). Quatre essais et plus de 20 points d’écart face au XV du Chardon : l’équation n’a pas été résolue par les Bleus. Le pays de Galles décrochait un 39e succès dans le Tournoi.