Plongé dans le confinement quasi total, le monde sportif a trouvé une (petite) bouée de sauvetage dans les réseaux sociaux et plus particulièrement dans le Facebook des sportifs, mieux connu sous le nom de Strava. Cette application permet de collecter les données des efforts physiques (kilométrage, parcours, vitesse, type d’activité, etc.) et de les partager avec vos partenaires d’entraînement.

Jusqu’à il y a peu, l’échange de telles informations concernant des performances sportives était plutôt confidentiel mais, depuis le confinement lié à la Covid-19, le nombre d’utilisateurs a explosé. Et l’idée a germé dans l’esprit de certains de mettre sur pied des challenges sportifs qui allaient consoler les coureurs de l’annulation de plusieurs grands événements sportifs.

Cent fois le tour de la Terre

C’est sur ce principe que l’ASBL Sport et Santé et le magazine Zatopek ont organisé en août 2020 la 1re édition du challenge "J’me bouge pour mon club", avec le soutien de l’Adeps et du ministère des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce challenge promettait une aide financière de 1 000 euros aux 400 clubs qui réussiraient à parcourir 1 000 kilomètres (marche ou course) tout en mettant au moins 50 sportifs à contribution. L’opération avait, déjà, connu un énorme succès avec plus de 42 000 inscrits.

Une 2e opération "J’me bouge pour mon club", cette fois ouverte à deux autres activités sportives, la natation et le vélo (1 km à vélo était ramené à 0,25 km à pied et 1 km en nageant porté à 8 km à pied), a fait mieux encore. Du 3 au 18 avril, elle a réuni près de 110 000 sportifs pour soutenir un des 1 218 clubs engagés dans ce challenge.

"Le résultat est au-delà de toutes nos espérances : deux stades Roi Baudouin n’auraient pas été suffisants pour rassembler tous les participants !", a réagi la ministre des Sports Valérie Glatigny. "Avec plus de 4 millions de kilomètres comptabilisés, ils ont réalisé cent fois le tour de la Terre."

Sur les 4,07 millions de kilomètres effectués, 1,46 million l’auront été en courant et 1,44 en marchant. Également, 800 000 bornes auront été avalées à vélo et, joli total, 336 884 km en nageant.

L’aide financière de 1 000 euros promise aux clubs était motivante. Mais l’engagement allait au-delà de l’aspect pécuniaire et a démontré le rôle fédérateur des clubs, sans lequel le sport n’existerait pas.

Parmi les 109 932 sportifs engagés, 43 % étaient des dames pour 57 % d’hommes. Les provinces du Hainaut et de Liège ont été les plus actives alors que trois catégories d’âges ont été particulièrement performantes : autour de 40 ans, autour de 28 ans et, la belle surprise, autour des 18 ans ! Saluons aussi les 4 566 sportifs de plus de 65 ans qui ont soutenu leur club de cœur.

© D.R.