Running

Jennifer Smith est une Américaine de 33 ans. En excès pondéral. Sur une blessure, elle s'est retrouvée immobilisée en 2013 pendant trois mois. Deux opérations chirurgicales qui l'ont empêchée de marcher pendant deux mois. Le moral et la balance en ont pris un coup: 173 kilos à son maximum.

Elle s'est mise alors à "courir". Son premier 5 km lui a pris près de 90 minutes, explique Runner's world. En 2018, elle est enfin parvenue à descendre sous l'heure pour cette distance. Après, elle s'est mise en tête de réaliser un défi incroyable: devenir la femme la plus lourde du monde à terminer un marathon.

Renseignement pris auprès du Guinness World Records, le record était tenu par une certaine Ragen Chaestein qui, en 2017, avec 131 kilos, avait vaincu les 42km190.

Finalement, après 11:50:36 d'effort, Jennifer Smith est arrivée au bout du marathon de Clinton, dans l'Iowa. Son poids au départ: 157 kilos. 

"Un peu après le 30e kilomètre, les ampoules me faisaient mal et je ne savais pas si j'allais continuer", expliquait-elle. "Mais j'ai pensé à mon père. Il m'a montré que je pouvais faire tout ce que je voulais, alors j'ai levé les yeux vers les quelques nuages dans le ciel et je savais qu'il regardait. Je ne pouvais pas le laisser tomber. Je ne pouvais pas le décevoir."

Elle a confié qu'elle se verrait bien courir un 50 kilomètres l'an prochain...

Inspirant. Chapeau bas...